DERNIERE MINUTE

Un homme arrêté à la cathédrale Saint-Patrick de New-York

Un homme arrêté à la cathédrale Saint-Patrick de New-York
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Il était près de 20 heures hier à New York lorsqu'un homme a tenté de s'introduire dans la cathédrale Saint-Patrick, avec en sa possession : deux bidons d'essence, des liquides inflammables et des briquets.

Mais rapidement, l'individu s'est heurté à un agent de sécurité. Ce dernier lui a d'abord demandé où il se rendait avant de l'informer qu'il ne pouvait entrer dans la cathédrale avec de tels objets. "À ce moment-là, de l'essence a apparemment coulé par terre alors qu'il se retournait", a déclaré le commissaire adjoint du département de police de New York (NYPD) John Miller. Alertés, des agents du bureau de la lutte contre le terrorisme de la NYPD l'ont rattrapé et arrêté après un interrogatoire.

Interrogé, l'individu a évoqué une panne d'essence mais ses réponses étaient "incohérentes et évasives", selon la police. "Nous avons regardé son véhicule. Il ne manquait pas d'essence et il a été arrêté", a-précisé John Miller. "Nous ne savons pas quel était son état d'esprit, quel était sa motivation, mais la situation doit nous préoccuper", a t-il poursuivi lors d'une conférence de presse sur les marches de la cathédrale, une structure néo-gothique au cœur de Manhattan.

L'homme, âgé de 37 ans, était "connu des services de police" qui regardent ses antécédents. Pour l'heure son identité reste inconnue.

La construction de la cathédrale Saint-Patrick s'est achevée en 1878, des extensions ont été ajoutées au fil des ans et une restauration majeure a été achevée en 2015.

Cette affaire intervient deux jours après l'incendie qui a causé d'immenses dégâts à la cathédrale gothique Notre-Dame de Paris, l'un des monuments les plus visités du monde.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.