Géorgie : le barrage qui divise

Géorgie : le barrage qui divise
Taille du texte Aa Aa

Les forces de l'ordre géorgiennes ont essuyé des jets de pierres et les coups de bâtons de plusieurs manifestants rassemblés dans un village du nord-est du pays pour protester contre la construction d'une centrale hydroélectrique.

La manifestation a eu lieu à Birkiani, un village qui se trouve dans la vallée du Pankisi, une région frontalière de la Tchétchénie.

Environ trois cents personnes s'étaient rassemblées pour exprimer leur rejet du projet qui doit les obliger à abandonner leurs maisons et qui, selon eux, menace l'environnement.

Les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et balles en caoutchouc pour disperser la manifestation.