DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Face à l'incertitude liée au Brexit, deux nouveaux partis tentent de se démarquer

Face à l'incertitude liée au Brexit, deux nouveaux partis tentent de se démarquer
Taille du texte Aa Aa

Theresa May souhaite éviter une participation du Royaume-Uni aux élections européennes de mai prochain. Pour ce faire, la Première ministre souhaite à tout prix faire adopter un accord de Brexit par le parlement britannique. Des négociations sont en cours avec le parti travailliste ; des discussions "sérieuses", mais "difficiles" d'après le 10 Downing street.

Dans ce contexte, deux nouveaux partis on fait leur apparition sur la scène politique. Le premier, dirigé par l'eurosceptique Nigel Farage, milite tout simplement pour un départ de l'Union européenne.

"Je pense que l'un des principaux objectifs de notre parti est de dire : "regardez, le Brexit n'est pas une question de droite ou de gauche, mais plutôt une question de juste ou de faux " déclare Nigel Farage_._

_ "Le Brexit doit nous évoquer un pays démocratique qui fonctionne correctement. Un pays normal ! Nous allons à la chasse aux voies des travaillistes, nous allons récolter leurs votes !_ " poursuit-il lors d'un meeting.

Face à lui, le nouveau parti "Change UK", a recruté dans les rangs travaillistes et conservateurs et milite pour l'annulation du Brexit. D'après Anne Soubry, députée britannique qui a joint ce mouvement _"le Brexit, le défi le plus important de notre pays depuis la seconde Guerre mondiale, doit maintenant obtenir l'accord du peuple, son dernier mot. Contrairement au parti travailliste, nous sommes absolument sûr de ce que nous voulon_s."

Ces deux nouvelles formations pourraient bouleverser le paysage politique bipartite de la Grande-Bretagne. Deux nouveaux partis qui pourraient siphonner les voix du parti travailliste, qui paierait très cher ses tergiversations sur le dossier de la sortie de l'UE.