DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Nord : après le fiasco américain, la diplomatie russe

Corée du Nord : après le fiasco américain, la diplomatie russe
Taille du texte Aa Aa

Une poignée de mains entre Vladimir Poutine et Kim Jong-Un. Les deux hommes se sont rencontrés pour la première fois ce jeudi dans l’Extrême-Orient russe. Un tête-à-tête de 2 heures, suivi d'une rencontre élargie.

Pour le dirigeant nord-coréen, ce sommet est l'occasion de raviver les liens historiques avec Moscou. Des liens noués du temps de la Guerre froide, même si depuis, les relations diplomatiques sont en dents de scie.

Aujourd'hui, le Kremlin cherche à s'impliquer davantage sur le dossier coréen.

Pas de déclaration commune à l'issue de la rencontre. Seul le chef du Kremlin s'est exprimé devant les journalistes. Vladimir Poutine a indiqué que seul "le droit international" permettra de régler la crise nucléaire, et non "la loi du plus fort". A la question de savoir s'il faut ressusciter les 'pourparlers à 6', le président russe a répondu que c'est à la Corée du Nord de faire part de ce qui lui convient, afin d'obtenir les garanties sur sa sécurité et sa souveraineté.

Les 'pourparlers à six' rassemblent la Chine, les Etats-Unis, le Japon et la Russie, en plus des deux Corées.

Les deux rencontres Trump - Kim

Cette rencontre entre Vladimir Poutine et Kim Jong-Un prend un relief particulier. Cela intervient dans un contexte de détente sur la péninsule coréenne. Le président américain avait marqué des points avec une première rencontre avec Kim en juin dernier. Mais leur deuxième rencontre en février à Hanoï s'est soldée par un échec, faute d'accord sur la dénucléarisation.