DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Entretien avec Ska Keller, candidate à la présidence de la Commission européenne

Entretien avec Ska Keller, candidate à la présidence de la Commission européenne
Taille du texte Aa Aa

L'eurodéputé vert Ska Keller a donné ce soir le coup d'envoi de la série d'interviews d'Euronews avec les candidats au poste de président de la Commission européenne.

Voici les principaux points abordés durant l'émission :

Injustice climatique

"La question du climat est totalement liée à la question sociale. Ce sont les plus pauvres qui souffrent le plus des changements liés au climat et ce sont les plus pauvres qui produisent moins d'émissions de CO2. Ce dont nous avons besoin, c'est de nous assurer que les plus gros pollueurs paient davantage, c'est-à-dire les entreprises et les plus riches".

Immigration

"Tout d'abord, nous devons nous assurer que nous faisons notre possible pour que les gens n'aient pas à fuir (...). Mais les Etats membres exportent encore des armes vers des pays comme l'Arabie saoudite dans des zones de conflit."

"Nous devons également nous assurer que plus personne ne se noie en Méditerranée parce que je ne peux pas accepter qu'en 2019, nous vivions dans une UE où les gens se noient toujours en Méditerranée. Nous savons où ils sont en train de sombrer et nous ne nous hâtons pas. Nous arrêtons même les gens qui veulent aider et c'est quelque chose que je ne veux pas voir dans l'Union européenne".

A propos de l'accord UE-Turquie sur les migrations : "Ce n'est même pas un accord, c'est juste un communiqué de presse commun signé sans aucune garantie en matière de droits de l'Homme, donc c'est juste pour s'assurer que personne ne vienne ici, sans se soucier de son droit, de son statut de réfugié...Nous le rejetons catégoriquement".

Politique commerciale avec les Etats-Unis

"Nous devrions nous assurer que nous ne concluons des accords commerciaux qu'avec des pays qui ont signé l'accord de Paris.(...) Nous devrions dire "attendez, pour nous, ces choses sont liées entre elles, le commerce ne devrait pas contredire nos objectifs climatiques".

Emballages plastique

"Nous devons nous assurer que le plastique n'est utilisé que dans les cas où il n'y a pas d'alternatives, par exemple pour les appareils médicaux, car le plastique peut être utile. Mais nous n'avons pas besoin d'en trouver dans un supermarché".

Légalisation du cannabis

"Si cela ne dépendait que de moi, nous le rendrions légal. (...) La question est de savoir comment contrôler les substances potentiellement nocives. Nous devrions avoir un contrôle étroit, nous devrions nous assurer que, par exemple, les mineurs n'ont pas accès au cannabis et il en va de même pour l'alcool, qui est beaucoup plus nocif et qui est en vente libre et gratuit".

Stephan Rohl - Creative Commons BY-SA 3.0

Qui est Ska Keller ?

Ska Keller est une femme politique allemande, née en Allemagne en 1981. Elle a étudié à l'Université libre de Berlin et à l'Université Sabanci Üniversitesi Istanbul, et a obtenu son diplôme en 2010.

Carrière

Avant d'être membre du Parlement européen, Mme Keller a été présidente et porte-parole de l'Alliance 90/Les Verts dans le Brandebourg et membre du conseil d'administration des jeunes verts allemands.

Elle a ensuite été élue au Parlement alors qu'elle n'avait que 27 ans en 2009.

En 2014, Keller a été la première candidate des Verts européens aux élections européennes. Elle en est maintenant à son deuxième mandat.

Elle est présidente et porte-parole du Groupe des Verts/ALE pour les questions de migration au Parlement européen.

Elle est membre de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE), où elle travaille au renforcement des droits des réfugiés et des migrants et à la réalisation d'une politique d'asile équitable dans l'UE.

Elle est également membre des délégations turque et mexicaine du Parlement européen.

Quels sont ses engagements ?

Une meilleure représentativité

Mme Keller critique les problèmes de représentation des citoyens au Parlement européen. Elle explique que le Parlement est surtout peuplé d'hommes dans la cinquantaine ou plus, qui ne reflètent pas notre société. Elle pense que tout le monde devrait être représenté, veut inclure davantage les jeunes.

Améliorer la vie des gens et les protéger partout dans le monde

Elle veut protéger les gens et s'assurer qu'aucune partie du monde ne souffre des politiques commerciales de l'UE. Elle veut une Europe juste, qui protège les personnes à l'intérieur et à l'extérieur de ses frontières, et qui s'assure que les droits de l'Homme sont respectés partout dans le monde. Elle veut accueillir les réfugiés et veiller à ce qu'ils puissent immigrer légalement dans l'UE.

Transparence

Elle croit en la transparence totale dans son travail. Sur son site web, elle rend public ce qu'elle gagne en tant que députée et comment elle dépense cet argent.