EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La disparition tragique des manchots empereurs en Antarctique

La disparition tragique des manchots empereurs en Antarctique
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Disparition tragique des manchots empereurs en Antarctique : une colonie entière est détruite car la glace a rompu, et les poussins ont été perdus avant d'être assez forts. La colonie de Halley Bay, décimée, était la deuxième plus grande du monde.

PUBLICITÉ

C'est une catastrophe écologique qui se joue en Antarctique. La deuxième plus grande colonie de manchots empereurs au monde est pratiquement détruite. Les animaux n'ont pas réussi à élever des poussins.

Depuis trois ans, le sort s'acharne sur la colonie de Halley Bay. Une tempête anormale en 2016 a provoqué l'éclatement de la banquise en octobre, bien avant le départ des oisillons nés au printemps. Cela s'est répété en 2017 et 2018, entraînant la mort de presque tous les poussins, selon les scientifiques du British Antarctic Survey (BAS), qui ont étudié des images satellite. Cette transformation de la glace est-elle due au changement climatique, les chercheurs ne se prononcent pas. Mais un tel échec total dans la reproduction est sans précédent sur ce site.

Le nombre de couples reproducteurs varie chaque année de 14 000 à 25 000, soit environ 5 à 9% de la population mondiale de manchots empereurs. L'espoir c'est que des manchots sont allés chercher de meilleurs lieux de reproduction dans une colonie voisine, qui elle, de son côté, a grossi.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Record de température en Antarctique : plus de 20° enregistrés

Afrique du Sud : une banque de sperme pour sauver les manchots

Le réchauffement climatique menace les manchots royaux