Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Fusillade dans une synagogue à San Diego : les premières réactions

Fusillade dans une synagogue à San Diego : les premières réactions
Tous droits réservés
REUTERS/John Gastaldo
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A San Diego l'heure est au recueillement après la fusillade samedi dans une synagogue qui a fait un mort et trois blessés.

L'assaillant qui attaqué une synagogue près de San Diego en Californie avec une arme automatique est un homme âgé de 19 ans se revendiquant comme antisémite et islamophobe. Il a été arrêté et n'est pas connu des services de police. Selon la police rien n'indique qu'il soit membre d'un groupe organisé. Sur internet, il disait vouloir s'inspirer d'autres tueries de masse et espérait même filmer son attaque. D'après les médias locaux, il avait annoncé publiquement sur internet son intention de tuer des juifs.

Ce crime a été aussitôt dénoncé par Donald Trump comme "motivé par la haine".

Le rabbin de la synagogue endeuillée fait partie des blessés, il raconte la scène : "Je suis rentré dans le hall et j'ai vu Lori allongée sur le sol inconsciente et son cher mari, le Dr Howard Kay, qui est comme un frère pour moi, tentait de la réanimer avant de s'évanouir. Puis il s'est allongé par terre à côté de sa femme. Et puis leur fille est sortie en criant : "Papa, maman, qu'est-ce qui se passe ? ' . C'est la vue la plus déchirante que j'ai jamais vue."

D'autres fidèles, présents dans la synagogue lorsque l'homme a ouvert le feu , racontent ce qu'ils ont vécu : "je lui ai crié dessus. et il m'a regardé et j'ai dû lui faire peur parce qu'il a lâché son arme et il s'est retourné et il s'est enfui" J'ai juste fait ce que j'ai fait. Je ne suis pas un héros. Je l'ai juste fait."

Dans toute la ville, plusieurs veillées ont été organisées en hommage aux victimes de la fusillade.

Cet attentat survient six mois après la pire attaque antisémite récente commise sur le sol américain, celle de Pittsburgh, ou 11 personnes avaient été tuées.