Coupe du monde féminine : Ramenez la coupe à la maison !

Coupe du monde féminine : Ramenez la coupe à la maison !
Taille du texte Aa Aa

La coupe du monde de football féminin a rejoint sa consoeur masculine sur le territoire français, pas encore au palmarès de la FFF. Présenté par Ettie, la fille du mythique Footix, le trophée fera le tour des neufs villes hôtes du mondial qui débutera dans un peu moins d'un mois à Paris par un France-Corée du Sud. Le périple de l'objet tant convoité s'achèvera à Lyon pour la finale, le 7 juillet prochain.

L'enthousiasme autour de la compétition ne cesse de grandir, Erwan Le Prévost, le directeur du comité d'organisation s'en réjouit :

"On a la chance d'avoir un public étranger qui se mobilise. On parle évidemment de la population américaine qui va se déplacer en masse en France mais on a les Hollandais qui seront nombreux également. Je pense à un match à guichets fermés à Valenciennes (Pays-Bas-Cameroun, le 15 juin) où on nous annonce la venue de plus de 13 000 Néerlandais. On a aussi une forte communauté anglo-saxonne qui va être présente sur le territoire. C'est une coupe du monde, et là où on estimait en 2014 qu'on allait remplir les stades avec 90% d'un public français, on se rend compte aujourd'hui qu'on a plus de 40% des gens qui viennent de l'étranger."

L'équipe de France prépare activement sa Coupe du monde. Depuis l'officialisation de la liste des 23 le 2 mai, les Bleues, que les observateurs désignent comme les favorites du tournoi, ont entamé leur préparation en Bretagne.

Sous les ordres de la sélectionneuse Corinne Diacre, elles sont pour l'instant 14 joueuses en l'absence notamment des Lyonnaises, qui disputeront la finale de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone.

Objectif première étoile, comme les garçons, il y a plus de 20 ans.

Le programme des Bleues :

25 mai : France-Thaïlande (Match de préparation) à Orléans

31 mai : France-Chine (Match de préparation) à Créteil

7 juin : France-Corée du Sud (Coupe du monde) à Paris

12 juin : France-Norvège (Coupe du monde) à Nice

17 juin : Nigeria-France (Coupe du monde) à Rennes

Les 23 Bleues :

Gardiennes :
Sarah Bouhaddi (Lyon, 139 sélections)
Solène Durand (Guingamp, 0 sélection)
Pauline Peyraud-Magnin (Arsenal (Ang), 1 sélection)

Défenseuses :
Julie Debever (Guingamp, 2 sélections)
Sakina Karchaoui (Montpellier, 23 sélections)
Amel Majri (Lyon, 46 sélections/4 buts)
Griedge Mbock Bathy (Lyon, 49 sélections/5 buts)
Eve Périsset (Paris-SG, 13 sélections)
Wendie Renard (Lyon, 108 sélections/20 buts)
Marion Torrent (Montpellier, 20 sélections)
Aïssatou Tounkara (Atlético de Madrid (Esp), 11 sélections)

Milieux :
Charlotte Bilbault (Paris FC, 14 sélections/1 but)
Elise Bussaglia (Dijon, 186 sélections/29 buts)
Grace Geyoro (Paris-SG, 20 sélections/1 but)
Amandine Henry (Lyon, 83 sélections/11 buts)
Maeva Clémaron (FC Fleury, 3 sélections/1 but)
Gaëtane Thiney (Paris FC, 154 sélections/58 buts)

Attaquantes :
Viviane Asseyi (Bordeaux, 30 sélections/5 buts)
Delphine Cascarino (Lyon, 11 sélections/3 buts)
Kadidiatou Diani (Paris-SG, 45 sélections/7 buts)
Valérie Gauvin (Montpellier, 17 sélections/9 buts)
Emelyne Laurent (Guingamp, 3 sélections)
Eugénie Le Sommer (Lyon, 159 sélections/74 buts

E.Le Sommer espère devenir la meilleure buteuse de l'histoire des Bleues