DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Investiture de Volodymyr Zelensky : Moscou reste sur ses gardes

euronews_icons_loading
Investiture de Volodymyr Zelensky : Moscou reste sur ses gardes
Taille du texte Aa Aa

Lors de son investiture ce lundi, le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky a réaffirmé la priorité de son mandat : parvenir à un cessez-le-feu dans l’est du pays (Donbass), en conflit depuis 2014.

Pour cela, il se dit prêt à rétablir le dialogue avec la Russie, mais sous plusieurs conditions : la libération des prisonniers de guerre et la restitution des territoires ukrainiens.

Face à ces déclaration, Moscou reste sur ses gardes, comme l'affirme le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov :

"Le président Vladimir Poutine félicitera Volodymir Zelensky uniquement s'il parvient à résoudre le conflit dans l'est du l'Ukraine. Concernant la Crimée, comme nous l'avons dit de nombreuses fois déjà, la question ne se pose même pas : cette région fait partie de la Fédération russe. Quant au sud-est de l'Ukraine, le Donbass, il s'agit d'un problème interne à l'Ukraine, qui doit être résolu par le président ukrainien, en respectant les accords de Minsk."

Dans ces conditions, comment le nouveau président Zelensky parviendra-t-il à entamer le dialogue avec la Russie et quelles seront les relations entre les deux pays ? Pour l'heure, personne n'a la réponse, mais pour notre correspondante Galina Polonskaya, une chose est sûre : ce n'est pas Moscou qui fera le premier pas.