DERNIERE MINUTE

Investiture de Volodymyr Zelensky : Moscou reste sur ses gardes

Investiture de Volodymyr Zelensky : Moscou reste sur ses gardes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Lors de son investiture ce lundi, le nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky a réaffirmé la priorité de son mandat : parvenir à un cessez-le-feu dans l’est du pays (Donbass), en conflit depuis 2014.

Pour cela, il se dit prêt à rétablir le dialogue avec la Russie, mais sous plusieurs conditions : la libération des prisonniers de guerre et la restitution des territoires ukrainiens.

Face à ces déclaration, Moscou reste sur ses gardes, comme l'affirme le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov :

"Le président Vladimir Poutine félicitera Volodymir Zelensky uniquement s'il parvient à résoudre le conflit dans l'est du l'Ukraine. Concernant la Crimée, comme nous l'avons dit de nombreuses fois déjà, la question ne se pose même pas : cette région fait partie de la Fédération russe. Quant au sud-est de l'Ukraine, le Donbass, il s'agit d'un problème interne à l'Ukraine, qui doit être résolu par le président ukrainien, en respectant les accords de Minsk."

Dans ces conditions, comment le nouveau président Zelensky parviendra-t-il à entamer le dialogue avec la Russie et quelles seront les relations entre les deux pays ? Pour l'heure, personne n'a la réponse, mais pour notre correspondante Galina Polonskaya, une chose est sûre : ce n'est pas Moscou qui fera le premier pas.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.