Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur la route des Européennes à Magdeburg en Allemagne

Sur la route des Européennes à Magdeburg en Allemagne
Taille du texte Aa Aa

L'Allemagne, c'est la dernière étape de notre programme "Sur la route des Européennes". Nos journalistes Méabh et Jona vont parcourir le pays, mais avant cela, ils ont interrogé leurs confrères Vincent Mac Aviney et Leszek Kablak.

"C'était vraiment fascinant d'écouter des gens d'âges et de professions différentes, dans tous les pays où nous sommes allés, raconte Vincent. En Autriche, nous avons rencontré de jeunes agriculteurs. L'Union européenne a un problème : elle n'a pas assez d'agriculteurs de moins de 40 ans, et cela va poser un énorme problème en terme de sécurité alimentaire dans le futur. Il faut aider davantage les jeunes qui veulent se lancer dans l’agriculture, car ils n'ont aucun soutien."

"En République Tchèque, les gens aiment vraiment l'Union Européenne, poursuit Vincent. Ils estiment qu'il n'y a pas assez d'infrastructures dans leur pays, mais ils trouvent que l'UE en fait beaucoup. Ils pensent juste qu'elle ne communique pas assez. C'est quelque chose qu'on a entendu lors de notre voyage."

Leszek Kablak est pour sa part revenu sur son expérience en Pologne. " Pour la première fois en 15 ans, les Polonais pensent que ces élections européennes sont vraiment importantes, à cause de la bataille politique brutale en Pologne, raconte-t-il. Ces élections sont l'occasion de résoudre de nombreuses questions en Pologne et même à Bruxelles. C'est pour ça que ce vote retient tant l'attention des gens là-bas, et on espère qu'il changera les choses en Pologne. Pas seulement pour notre pays, mais aussi pour l'image de notre pays, qui a été un peu malmenée ces dernières années."

"Reprendre le contrôle"

Méabh Mc Mahon et Jona Kallgren se sont ensuite rendus à Magdeburg, une ville moyenne située à 1h30 de Berlin. Il ont profité d'un match de foot pour interroger plusieurs habitants sur l'Union Européenne et les prochaines élections. Ils ont récolté des réponses très diverses.

Nicole va voter pour le parti d'extrême droite AFD. Pour elle, l'important est "que tout puisse être repensé, qu'on puisse reprendre le contrôle, et qu'on repartisse mieux les choses."

"Ce qui est important pour moi ? Cette fille là, sur mes épaules. Les enfants, c'est ça qui est important", explique pour sa part Michael.

Pour Anna, les sujets primordiaux sont "le développement durable, l'unité de l'Europe, et tout ce qui concerne les droits."

"J'espère simplement que les gens vont aller voter, et qu'ils voteront pour les droits des peuples, raconte Brigitte. C'est si important pour l'Europe. Pour nous, c'est vraiment important qu'en Europe, on puisse vivre une vie sûre, libre et enrichissante."

Pour leur prochaine étape, nos journalistes s'arrêteront à Brême, dans le nord du pays.