Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Autriche : les dessous du “scandale Ibiza” bientôt révélés ?

Autriche : les dessous du “scandale Ibiza” bientôt révélés ?
Tous droits réservés
Capture vidéo - Der Spiegel | Süddeutsche Zeitung
Taille du texte Aa Aa

C’est LA question qui est sur toutes les lèvres en Autriche : "M_ais qui peut bien être à l’origine de la vidéo qui a fait tomber Heinz-Christian Strache et par effet domino tous les ministres de sa formation politique d’extrême droite, le FPÖ ?_" Deux théories sur le désormais fameux "scandale Ibiza" sont en train de se détacher sur les réseaux sociaux, dans les rues de Vienne et d'ailleurs.

Théorie 1 : le satiriste allemand Jan Böhmermann aux manettes

Depuis que la vidéo a été dévoilée vendredi dernier par les médias allemands Süddeutsche Zeitung et Der Spiegel, le nom d'un homme revient dans les discussions, celui du journaliste satirique allemand Jan Böhmermann. Ce dernier, qui officie sur la chaîne de télévision publique ZDF, ne s'est jamais caché d'être un grand défenseur de la cause européenne, mise en péril par la montée des mouvements nationalistes. Cette thèse est d'autant plus crédible, car celui qui a croisé le fer par le passé avec le président turc Recep Tayyip Erdoğan a tout récemment semé quelques indices.

En effet, sur Twitter Jan Böhmermann a posté un énigmatique message le 20 mai dernier.

"Cette semaine, nous avons même préparé un petit spécial !!!!! Le lien suivra bientôt." a-t-il indiqué. Quelques minutes plus tard, le fameux lien a été révélé.

En allant sur "dotheyknowitseurope", que l'on peut traduire par "Savent-ils que c'est l'Europe", un compte à rebours, dont l’échéance arrivera ce mercredi entre 20h10 et 20h15, apparaît sur ce site.

Capture du site dotheyknowitseurope.eu

Mais le détail le plus troublant éclate au grand jour lorsque le code source de cette page web est ausculté. Le mot "Ibiza" surgit dans le codage html utilisé pour donner vie au compte à rebours.

Coste, Vincent

C'est troublant, mais est-ce suffisant ? Il ne reste plus que quelques heures pour le savoir...

Théorie 2 : les services secrets autrichiens

Avant toute chose, allumons le voyant "théorie du complot". Plantons maintenant le décor. Le chancelier conservateur Sebastian Kurz, de plus en plus las et échaudé par les déclarations et prises de positions de ses partenaires de coalition, aurait décidé de passer à l'action... en ressortant des tiroirs un dossier sur le FPÖ. Les services secrets de la petite république alpine avaient été en effet sollicités avant les élections législatives d'octobre 2017 - qui ont scellé plus tard le gouvernent de coalition ÖVP/FPÖ - pour monter une opération afin de nuire à la formation d’extrême droite... au cas où.

Le tropisme bien connu de Heinz-Christian Strache pour Ibiza désigne naturellement le lieu où le piège doit être tendu. Et la relation déjà privilégiée entre le FPÖ et la Russie de Poutine servira de toile de fond. Strache et son lieutenant Gudenus tombent dans le guet-apens mis en place. La vidéo sera conservée ensuite bien au chaud pour être ainsi utilisée à "bon escient".

La suite est connue, le discrédit s'abat sur le désormais ex-vice chancelier et sa famille politique. Mais, bien sûr, il ne s'agit là que d'une théorie.