EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Nathalie Loiseau sur le Brexit : "c'est la faillite des populismes"

Nathalie Loiseau sur le Brexit : "c'est la faillite des populismes"
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La tête de liste du parti La République En Marche s'est dite perplexe, après la présentation du nouvel accord de Brexit par Theresa May.

PUBLICITÉ

Alors que les élections européennes débutent ce mercredi (au Royaume-Uni), les rebondissements autour du Brexit font réagir les candidats.

Mardi, Theresa May a annoncé qu'elle présenterait un nouvel accord de divorce aux députés britanniques, incluant la possibilité d'un nouveau référendum.

Interviewée par RTL ce mercredi, Nathalie Loiseau, la tête de liste de La République En Marche, s'est dite perplexe :

"On n'y comprend plus grand chose, pour être honnête, affirme-t-elle. Moi j'ai beaucoup de respect pour la démocratie britannique, en Europe, on doit se respecter. On doit respecter le vote de 2016, quoi qu'on en pense."

A la question "Il ne faut donc pas de second référendum ?", Nathalie Loiseau répond : "C'est aux Britanniques de décider, ce n'est pas à nous de leur dire ce qu'ils doivent faire. Mais il faut aussi qu'ils nous laissent faire autre chose que les attendre."

" Il y a trois ans, on a vendu aux Britanniques une solution simple, facile et qui allait rapporter gros, qui était de sortir de l'Union Européenne, poursuit l'ancienne ministre.Trois ans plus tard, tout est prétexte pour essayer d'y rester, encore un petit peu, ou d'y rester tout court. C'est la faillite des populistes et des formules à l'emporte-pièce."

Le nouveau accord de Brexit est présenté par la Première ministre britannique comme "l'accord de la dernière chance". Il sera soumis au vote de la Chambre des communes dans la semaine du 3 juin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nigel Farage fait volte-face et se présente aux élections britanniques

Le Royaume-Uni veut abaisser degré d'alcool des vins pour promouvoir sa production à l'étranger

Irlande du Nord : après deux ans de tumultes, le parlement va reprendre du service