Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sur la route des européennes à Kerkrade, aux Pays-Bas

Sur la route des européennes à Kerkrade, aux Pays-Bas
Taille du texte Aa Aa

D'Allemagne, notre road trip nous conduit aujourd'hui à la frontière sud des Pays-Bas, à Kerkrade. Une petite ville à quelques encablures de Maastricht, là où les dirigeants européens ont ouvert la voie à la monnaie unique en 1992. Près de 30 ans plus tard, les habitants de Kerkrade ne semblent pas avoir beaucoup d'appétit pour plus d'intégration européenne ou tout simplement pour les élections européennes. Non, ce qui a suscité l'enthousiasme, c'est l'ouverture officielle du restaurant Dominos Pizza.

C'est très excitant parce que nous n'avions pas de dominos pizzas à Kerkrade. Et je viens juste d'apprendre qu'on va en avoir un deuxième, c'est super pour nous," lance Linda, une habitante de Kerkrade. Linda, fan de pizza, est accompagnée par son frère. Et il est d'humeur pizza 4 saisons... mais à 72 ans, l'ancien pharmacien perd presque l'appétit quand on lui parle des élections européennes :“Je ne voterai pour personne, Bruxelles ne fait que remplir ses poches. Je devrai dire Hollande- Nexit comme le Royaume-Uni," confie hein.

"Un puit sans fond"

Pour Hein Driessen, politicien local, l'Union européenne, c'est comme "un puit sans fond..." "L'Europe a gaspillé beaucoup d'argent, regardez quand ils vont à Strasbourg et à Bruxelles. Les gens voient bien que ceux qui y travaillent gagnent 30.000 euros par mois. Mais beaucoup de gens ne savent pas ce que ça leur a apporté pendant toutes ces années et beaucoup l'oublient."

Shirwa Hire, 23 ans, est venu chercher sa commande. Il nous raconte combien la vie est difficile, à Kerkrade, là où de nombreux électeurs estiment que les Pays-Bas comptent trop de monde et trop d'immigrés.

Pour les européennes, un autre jeune électeur que nous avons rencontré, entend donner sa voix au FVD, le Forum pour la démocratie, créé en 2016, parti eurosceptique et conservateur qui veut restreindre l'immigration.

Les Pays-Bas votent ce jeudi. Ils ont le choix entre 16 partis pour 26 députés européens.