Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Judo : Ortiz tient son rang et Posvite se révèle à Hohhot

Judo :  Ortiz tient son rang et Posvite se révèle à Hohhot
Taille du texte Aa Aa

Le Grand-Prix de Hohhot (Chine) s'est achevé dimanche sur la démonstration du Sud-Coréen Cho Guham dans la catégorie des moins de 100 kg. Le champion du monde en titre a fait le ménage dans sa partie de tableau : après avoir éliminé le Russe Arman Adamian et le Canadien Shady El Nahas, il n'a laissé aucune chance à l'Irlandais Benjamin Fletcher dans une finale à sens unique.

«La journée a été longue et j'ai eu fort à faire durant mes combats a déclaré Cho Guhan, médaille d'or autour du cou. Mais je m'étais préparé à cela en m'entraînant très dur ces dernières semaines. Je c__ompte bien poursuivre sur cette voie lors des prochaines compétitions et préparer de la meilleure manière les Jeux Olympiques."

Cette dernière journée de compétition a permis aussi de révéler au grand jour le talent de Kim Min-j**ong.** Le Sud-Coréen d'à peine 18 ans a créé la sensation en surprenant le champion olympique de Pékin, Tuvshinbayar Naidan. Ce grand espoir du judo mondial enlève son premier titre en grand-prix.

L'autre performance du jour est à mettre au crédit de Fanny Posvite. La Française est allée chercher l'or pour la première fois en grand-prix dans la catégorie des moins de 78 kg en dominant l'Allemande Anna-Maria Wagner sur O-soto-gari. "Ce fût un combat difficile a reconnu la française après sa finale. C’est la première fois que l'on s'affrontait en compétition. Je suis restée patiente, attendant l__e bon moment pour faire la décision."

Le succès d'Idalys Ortiz chez les plus de 78 kg était beaucoup plus attendu. La Cubaine a dominé sans trembler la Japonaise Maya Akiba pour monter à nouveau sur la plus haute marche du podium.