EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Croisière mortelle à Budapest, un bateau de touristes coule dans le Danube

Croisière mortelle à Budapest, un bateau de touristes coule dans le Danube
Tous droits réservés Le bateau qui aurait heurté "Le Sirène"
Tous droits réservés Le bateau qui aurait heurté "Le Sirène"
Par Anna Flori avec AFP, Reuters
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au lendemain du naufrage, 7 corps ont été repêchés. 21 personnes sont portées disparues. Les recherches se poursuivent, une enquête criminelle a été ouverte.

PUBLICITÉ

Après un naufrage mortel dans le Danube à Budapest, les recherches se poursuivent et déjà sept corps ont été retrouvés, 21 sont encore portés disparus.

Le bateau "La Sirène" qui a coulé en plein cœur de la capitale hongroise, vers 21h15 mercredi soir, transportait 33 touristes sud-coréens. Selon des témoins, il aurait été heurté par un navire de croisière de plus grande taille, le Viking, à hauteur du parlement hongrois. Après plusieurs heures de recherche, l'épave du Sirène a été localisée près du pont Marguerite, vers 1h du matin.

De forts courants, la crue du Danube et la pluie incessante compliquent les opérations de recherches. Sept personnes ont pu être repêchée et ont été hospitalisées dans un état stable. 

La température de l'eau tourne autour de 10 à 12 degrés, ce qui n'augure rien de bon pour les éventuels survivants.

Tout le trafic fluvial a été interrompu pendant la durée des opérations de secours. Il faudra des jours pour remonter l'épave à la surface.

Une enquête criminelle a été ouverte. Les premiers contacts avec les familles sud-coréennes des victimes ont été pris. Les autorités sud-coréennes et hongroises vont collaborer.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La cheffe de la diplomatie sud-coréenne à Budapest après le naufrage

Hongrie : les recherches se poursuivent pour trouver des survivants dans le Danube sans grand espoir

La chaleur peut mettre les sans-abri en danger de mort