Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Bleus: remise à niveau et revue d'effectif contre la Bolivie

Bleus: remise à niveau et revue d'effectif contre la Bolivie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Bleus, privés de quelques cadres, reçoivent la Bolivie dimanche (21H00) à Nantes, lors d’un match amical destiné à remettre en jambe certains joueurs et en découvrir d’autres, avant le déplacement en Turquie pour les qualifications à l’Euro.

C’est un match de préparation “avant deux matches importants pour la qualif’ à l’Euro-2020, donc, on est mobilisés, on n’est pas là pour préparer les vacances, mais pour être performants et gagner”, a résumé samedi le défenseur Raphaël Varane devant la presse.

Didier Deschamps fait face à un léger casse-tête pour le dernier rassemblement de la saison, “jamais la période idéale” entre l’absence des joueurs blessés, de ceux encore retenus en club et la gestion d’autres qui n’ont plus touché à un ballon en compétition depuis trois semaines.

Le patron des champions du monde doit ainsi composer sans son gardien et capitaine Hugo Lloris, ni Moussa Sissoko, également retenu avec Tottenham pour la finale de la Ligue des champions à Madrid, samedi, contre Liverpool.

Vainqueurs de la Ligue Europa mercredi, les “Blues” de Chelsea Olivier Giroud et N’Golo Kanté n’ont retrouvé les Bleus que samedi à Nantes. Le premier ne sera pas dans le onze de départ, a annoncé Deschamps.

Un temps incertain en raison d’une gêne à une cuisse, le milieu Blaise Matuidi pourrait, en revanche, tenir son rang.

- Une carte à jouer /p>

La rencontre à la Beaujoire “nous sert pour amener l’ensemble des 23 joueurs au mieux de leur forme pour le match en Turquie”, a expliqué Deschamps, ex-joueur du FC Nantes.

Dans cette configuration, des remplaçants habituels ou des nouveaux venus ont une carte à jouer, au coup d’envoi ou en cours de match face à la 63e nation mondiale, qualifiée pour la prochaine Copa America.

“J’aurai la possibilité de faire plus de changements, de répartir le temps de jeu entre les joueurs qui seront là”, a admis Deschamps qui a toutefois prévenu, fidèle à ses principes: “Je ne suis pas là pour faire des tests”.

Le gardien du Paris SG Alphonse Areola, brillant contre l’Allemagne et solide contre les Pays-Bas pour ses deux premières sélections en septembre, est assuré de débuter.

Parmi les nouveaux appelés, Clément Lenglet espère honorer une première sélection au côté de Raphaël Varane en défense centrale. Mais il faudra pour cela déloger le champion du monde Samuel Umtiti, son partenaire et concurrent au Barça.

A droite de la défense, Léo Dubois poussera-t-il Benjamin Pavard sur le banc des remplaçants? Le latéral de l’Olympique Lyonnais, formé à Nantes, pourrait profiter de la fin de saison éprouvante de Pavard: le futur défenseur du Bayern Munich a joué lundi son dernier match avec Stuttgart, relégué en deuxième division allemande.

“L’alternative” Ben Yedder –

Avec l’absence de Giroud et celle possible de Matuidi et Kanté, l’animation offensive sera par ailleurs modifiée. Cela devrait profiter à Tanguy Ndombélé au milieu de terrain et, sur l’aile gauche, à Kingsley Coman ou Thomas Lemar.

L’attaquant du FC Séville Wissam Ben Yedder, qui a hérité du N.22, s’est montré à son avantage cette semaine à l’entraînement, affichant une belle complicité avec Antoine Griezmann notamment. Il postule pour une place de titulaire plus d’un an après sa seule et unique apparition sous le maillot bleu, en mars 2018 contre la Colombie.

“C’est un joueur qui fait beaucoup de mal à l’adversaire, bien sûr qu’il a quelque chose à amener au groupe”, a souligné Varane. “C’est une alternative pour nous et un profil différent”, a poursuivi Deschamps.

A la Beaujoire, le sélectionneur pourra compter sur le soutien d’un stade rempli à bloc. L’essentiel pour lui sera de faire le plein de confiance et d‘éviter les blessures avant la bataille qui se profile, samedi 6 juin à Konya face aux Turcs, co-leaders du groupe H des qualifications à l’Euro-2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.