EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les Etats-Unis ouvrent la voie à des discussions avec l'Iran... en émettant de fortes réserves

Les Etats-Unis ouvrent la voie à des discussions avec l'Iran... en émettant de fortes réserves
Tous droits réservés 
Par Olivier Schneid avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a fait part, dimanche 2 juin 2019, en Suisse, de la volonté du président Donald Trump d'engager des discussions avec l'Iran. Mais ce pays "doit se comporter comme une nation normale", s'est-il empressé d'ajouter.

PUBLICITÉ

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, ouvre la porte à un dialogue "sans conditions préalables" avec l'Iran... mais sans toutefois renoncer aux sanctions économiques contre ce pays. Il a fait cette annonce, dimanche 2 juin 2019, lors d'un déplacement en Suisse, qui représente les intérêts américains en Iran, les deux Etats ayant rompu leurs relations diplomatiques.

"J'aurai à préparer de tels échanges quand les Iraniens auront décidé de se comporter comme une nation normale. La balle est aujourd'hui dans leur camp."
Mike Pompeo
Secrétaire d'Etat américain

"Le président Trump a fait part ces derniers jours de sa volonté d'engager des discussions avec les Iraniens, a-t-il déclaré. Et il tient ce discours depuis longtemps. J'aurai à préparer de tels échanges quand les Iraniens auront décidé de se comporter comme une nation normale. La balle est aujourd'hui dans le camp de l'Iran. La situation actuelle n'est pas due aux sanctions économiques. Elle a pour cause 40 années de régime islamique."

"Nous ne pourrons pas être des médiateurs s'il n'y a pas de volonté de chaque côté."
Ignazio Cassis
Ministre des Affaires étrangères suisse

Le ministre des Affaires étrangères suisse, Ignazio Cassis, s'est dit prêt à jouer les "intermédiaires" entre les Etats-Unis et l'Iran. Mais "nous ne pourrons pas être des médiateurs s'il n'y a pas de volonté de chaque côté", a-t-il ajouté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Iran exhorte l'Europe à trouver une solution face aux sanctions américaines

Pompeo : un accord commercial avec le Royaume-Uni est "une priorité"

Art Basel : la grande foire d'art de Bâle va ouvrir ses portes au public