DERNIERE MINUTE

Affaire Assange : un tribunal suédois rejette une demande d'arrestation

Affaire Assange : un tribunal suédois rejette une demande d'arrestation
Taille du texte Aa Aa

Un tribunal suédois a rejeté ce lundi la demande d'émission d'un mandat d'arrêt à l'encontre de Julian Assange. Cette demande avait été formulée par le parquet, qui espérait ainsi transférer le fondateur de WikiLeaks en Suède, où il est poursuivi pour un viol présumé.

Le tribunal juge fondés "les soupçons visant Julian Assange et reconnaît le risque qu'il tente de se soustraire à la justice" mais, dès lors qu'il est incarcéré en Grande-Bretagne, "des procédures d'investigation peuvent être menées sous le régime de la décision d'enquête européenne", un mécanisme de coopération entre États membres de l'Union européenne dans les enquêtes pénales.

"Dans ces circonstances, un ordre d'arrestation et de détention serait disproportionné", ajoutent les magistrats.

Une affaire qui remonte à 2010

L'affaire remonte à 2010. La plaignante suédoise accuse l'Australien d'avoir engagé un rapport sexuel pendant qu'elle dormait et sans préservatif, alors qu'elle lui avait refusé tout rapport non protégé à plusieurs reprises. Julian Assange a toujours nié les faits de viols.

Le parquet avait classé l'enquête en 2017 faute de pouvoir l'entendre dans ce dossier.

Mais Les juges ont rouvert le dossier en mai dernier, après l'arrestation à Londres de Julian Assange.

L'ambassade d’Équateur à Londres

L'informaticien avait trouvé refuge durant 7 ans à l'ambassade d’Équateur en Grande-Bretagne. Il comptait ainsi échapper à une extradition vers la Suède, mais aussi vers les États-Unis, où il est accusé d'avoir divulgué des documents confidentiels via son site WikiLeaks.

Au printemps, la justice américaine a formulé une demande d'extradition. L’Équateur a alors remis Julian Assange à la justice britannique, qui doit se prononcer dans les prochains jours sur la suite qu'elle va donner aux différentes procédures.

Julian Assange est aujourd'hui âgé de 47 ans. Et ses avocats soulignent qu'il est mauvaise santé.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.