Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

75e D-DAY : le débarquement en Normandie, une opération militaire colossale

75e D-DAY : le débarquement en Normandie, une opération militaire colossale
Taille du texte Aa Aa

C’était il y a 75 ans. Le 6 juin 1944, les plages de Normandie étaient le théâtre d’une des plus grandes opérations militaires jamais entreprise. Une invasion sans précédent des alliés pour faire reculer l’ennemi allemand.

Le débarquement, aussi connu sous le nom de code de l’opération Neptune, a réuni des centaines de milliers d’Hommes, fantassins, parachutistes, mais également des bombardiers ou encore des navires, etc. Une opération militaire d'une envergure sans précédent tant dans sa préparation que dans son exécution.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, les troupes alliées ont traversé la Manche pour arriver sur les cinq plages choisies (Utah, Omah, Gold, Juno et Sword). Un lieu stratégique qui n’a pas été décidé au hasard explique Paul Reed, un historien spécialiste de la Seconde Guerre mondiale.:

« Les subterfuges, pour tromper les Allemands quant à l'endroit et au moment où ils allaient avoir lieu, en faisaient partie, dans la mesure où ils ont créé une armée factice entière, une armée fantôme. Nous voulions qu'ils pensent que ce serait dans le nord de la France, près de Calais, le chemin le plus court pour traverser la Manche afin de les convaincre d'y mettre leur matériel et leurs troupes (…) »

Le D-DAY a été une opération colossale comme le détaille l’historien :

« 156 000 hommes ont été débarqués sur les plages de Normandie le 6 juin 1944, ainsi que des milliers de navires de guerre. Devant eux, c'était un défi de taille. Il n'y avait aucune garantie de succès le jour J parce qu'ils faisaient face au mur de l'Atlantique, aux défenses renforcées, aux troupes retranchées, aux barbelés, aux champs de mines, aux bunkers (…) »

Une situation des plus dangereuses qu'ont dû affronter des dizaines de milliers de soldats inexpérimentés. La plupart des hommes débarqués sur ces plages normandes n’avaient jamais combattu de leur vie. Il s’agissait simplement de jeunes gens ayant reçu un entraînement intensif pour se préparer à l’horreur des combats.

Le débarquement sur les plages n'était qu'une première étape. La bataille de Normandie a duré des mois, faisant 40 000 tués chez les Alliés et 50 à 60.000 du côté allemand. 75 ans après, le JOUR-J et ses héros n'ont pas été oubliés.