EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Mexique : après l'accord, l'inquiétude des migrants

Mexique : après l'accord, l'inquiétude des migrants
Tous droits réservés REUTERS/Jorge Duenes
Tous droits réservés REUTERS/Jorge Duenes
Par Raphaelle ViventAFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les autorités mexicaines ont promis de prendre des mesures strictes pour endiguer le flux de migrants traversant le pays. Dès lundi, la garde nationale sera déployée à la frontière sud.

PUBLICITÉ

A la frontière sud du Mexique, des milliers d'hommes et de femmes originaires d'Amérique centrale attendent, inquiets. En raison de l'accord conclu entre les Etats-Unis et le Mexique, ils craignent d'être arrêtés s'ils tentent la traversée du pays.

Les autorités mexicaines ont promis à Washington de prendre des mesures strictes pour endiguer le flux de migrants.

En conséquence, les barrages policiers et militaires ont été renforcés dans la région du Chiapas (sud), point d'entrée principal de la migration centraméricaine. 

Yesnia Garcia est originaire du Salvador. Elle est bloquée dans l'un des refuges de Tapachula : "C'est très dangereux maintenant, étant donné ce qu'il se passe avec les officiers d'immigration, explique-t-elle. Donc on ne peut pas quitter l'abris. Si vous partez, vous êtes arrêtés et ils vous renvoient dans votre pays."

Dès lundi 6000 hommes de la garde nationale seront déployés à la frontière sud du Mexique, ce devrait encore accroître le nombre d'arrestations.

La mesure fait partie de l'accord sur l'immigration conclu vendredi par Mexico avec Washington pour échapper à des taxes de 5% sur tous les produits exportés vers les Etats-Unis.

Le président mexicain Andrès Manuel Lopez Obrador, s'est dit satisfait et prêt à renforcer la coopération avec son voisin.

"Je ne veux pas lever le poing, mais je veux tendre la main aux gouvernement américain, a t-il déclaré lors d'un meeting. C'est pourquoi je réitère notre volonté d'amitié, de dialogue et de collaboration."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des adolescents en cage pour dénoncer le traitement réservé aux migrants

No Comment : un soldat américain condamné à de la prison en Russie

Un sous-marin nucléaire russe quitte La Havane avant des exercices militaires dans les Caraïbes