Des adolescents en cage pour dénoncer le traitement réservé aux migrants

Des adolescents en cage pour dénoncer le traitement réservé aux migrants
Taille du texte Aa Aa

Une dizaine d'adolescents se sont enfermés dans des cages devant le siège des Nations unies à Genève. Les jeunes militants réclament au Conseil des droits de l'Homme qu'il dénonce la politique excessive des Etats-Unis consistant à séparer les familles de migrants traversant illégalement leur frontière avec le Mexique.

LaFédération américaine des professeurs (AFT) dénonce la politique déshumanisante du gouvernement des Etats-Unis.

Il y a des procès qui se succèdent, où l'on a dit à l'administration Trump de réunir les enfants avec leurs parents, mais ce n'est pas ce qui s'est passé. Au lieu de cela, l'administration de Trump a répondu qu'elle ne savait pas comment les réunir, qu'elle n'avait pas les dossiers...
Randi Weingarten
Présidente de la Fédération américaine des professeurs

Donald Trump a annoncé l'an dernier que son gouvernement mettrait un terme à cette politique. Mais sur les 2 500 enfants séparés avant cette déclaration, des centaines d'entre eux n'ont toujours pas retrouvé leurs familles.

Les manifestants dénoncent également les conditions "déplorables" de détention de nombreux enfants séparés. Ils mettent l'accent sur le fait qu'au moins six enfants, âgés de deux ans et demi à seize ans, sont morts alors qu'ils étaient sous la garde du gouvernement américain.