Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moldavie : "Nous devons nous débarrasser du régime oligarchique"

Moldavie : "Nous devons nous débarrasser du régime oligarchique"
Tous droits réservés
REUTERS/Valentyn Ogirenk
Taille du texte Aa Aa

La Moldavie est plus divisée que jamais, après les bouleversements politiques du weekend.

Samedi, un accord de coalition avait été trouvé au parlement, entre le Parti Socialiste et le mouvement pro-européen ACUM. Objectif : écarter du pouvoir le Parti démocrate, présidé par l'oligarque controversé Vlad Plahotniuc. Ce dernier est accusé de tirer toutes les ficelles de la vie politique moldave.

Mais la Cour Constitutionnelle a estimé que le délai pour former un gouvernement était dépassé. Elle a donc démis le président socialiste Igor Dodon de ses fonctions, et a nommé Pavel Filip (Parti Démocrate) pour le remplacer.

Ce dernier a immédiatement dissout le parlement et a convoqué de nouvelles élections pour le 6 septembre prochain.

Le Parti Socialiste et le mouvement ACUM ont dénoncé cette décision, affirmant que la Cour Constitutionnelle n'est pas une institution impartiale.

"Nous essayons de libérer le pays"

Maia Sandu, leader du mouvement ACUM et nommée Première ministre samedi, a accordé une interview exclusive à Euronews : "C'est un processus difficile, nous essayons de nous débarrasser de ce régime oligarchique et anti-démocratique, qui a mis en place de nombreux stratagèmes de corruption. Nous venons d’approuver au Parlement une commission pour enquêter sur une fraude d'un milliard de dollars dans le secteur bancaire. Nous essayons de libérer le pays et nous allons le faire car notre gouvernement est légitime. "

Malgré leurs positions divergentes, le Parti socialiste et le mouvement ACUM s'étaient accordés pour mettre fin à la crise politique, qui durait depuis les élections du mois de février.

"Notre objectif commun est de nous débarrasser de ce régime oligarchique, poursuit Maia Sandu. Nous avons discuté très clairement de notre orientation pro-européenne. Le parti socialiste a une orientation différente, mais nous avons convenu que notre accord d'association serait la base de travail du gouvernement actuel. Nous verrons combien de temps ce gouvernement sera soutenu, mais le jeu en vaut la chandelle car nous devons nous débarrasser du régime."

Lors d'un meeting du Parti Démocrate ce dimanche, l'oligarque Vlad Plahotniuc a déclaré que son parti resterait au pouvoir, jusqu'aux élections de septembre prochain.

L'Union Européenne s'est dit prête à travailler avec le "gouvernement démocratiquement légitime" et a appelé toutes les parties "au calme et à la retenu".