Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Après les accusations de Washington, l'Iran remet en question l'accord nucléaire

Après les accusations de Washington, l'Iran remet en question l'accord nucléaire
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Face aux tensions qui montent entre les Etats Unis et l'Iran, la communauté internationale s'inquiète, particulièrement la Chine qui lance un appel à "ne pas ouvrir la boîte de Pandore". Washington accuse l'Iran d'avoir attaqué deux pétroliers en mer d'Oman la semaine dernière. Photos à l'appui, les Etats-Unis incriminent Téhéran, une position que le reste de la communauté internationale accueille avec prudence.

Le résultat de ces tensions, c'est l'envoi par l'administration américaine d'environ 1.000 militaires supplémentaires au Moyen-Orient.

En représailles, l'Iran remet en question l'accord nucléaire conclu en 2015 à Vienne. Il visait à limiter le programme nucléaire de Téhéran, Washington s'en est retiré il y a un an.

Téhéran annonce donc que ses réserves d'uranium enrichi passeront à partir du 27 juin au-dessus de la limite prévue par l'accord de 2015.