DERNIERE MINUTE

Le Hamas dénonce la conférence de Bahreïn comme un acte de "normalisation" avec Israël

Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Ismail Haniyeh, lors d'une conférence de presse dans le bande de Gaza, le 20 juin 2019
Le chef du mouvement islamiste palestinien Hamas, Ismail Haniyeh, lors d'une conférence de presse dans le bande de Gaza, le 20 juin 2019 -
Tous droits réservés
MOHAMMED ABED
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a appelé jeudi à l’annulation de la conférence prévue la semaine prochaine à Bahreïn sur le volet économique du plan américain pour résoudre le conflit israélo-palestinien, la dénonçant comme un acte de “normalisation” avec Israël.

“Nous disons clairement que nous n’acceptons pas (…) qu’un quelconque pays arabe ou musulman soit l’hôte de telles conférences qui constituent (un acte de) normalisation avec l’occupant” israélien, a déclaré Ismaïl Haniyeh lors d’une conférence de presse dans la bande de Gaza, gouvernée par le Hamas.

M. Haniyeh a pressé le roi Hamad de Bahreïn de prendre “une décision forte et de ne pas accueillir cette réunion de travail à la face de Dieu et du peuple palestinien”. Il a annoncé, sans plus de précision, des actes de protestation dans les Territoires palestiniens avant la conférence.

L’administration Trump organise mardi et mercredi prochains à Bahreïn une conférence économique censée préluder à la présentation de l’initiative diplomatique attendue depuis des mois pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

L’idée est de faire miroiter aux Palestiniens, confrontés à la crise économique, un développement spectaculaire en cas d’accord de paix avec Israël.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.