DERNIERE MINUTE

151 meneurs présumés du putsch raté condamnés à la prison à vie en Turquie

151 meneurs présumés du putsch raté condamnés à la prison à vie en Turquie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les procédures judiciaires lancées après le coup d’État manqué en Turquie étaient d'une ampleur sans précédent, les peines prononcées à l'encontre des meneurs présumés sont exemplaires. 151 personnes sont condamnées à la prison à vie. Parmi elles, l'ancien aide de camp du président Erdogan.

Parmi elles, 128 ont été condamnées à des peines de prison à vie aggravées et 23 à des peines de prison à vie, notamment pour "tentative de renversement de l'ordre constitutionnel", assassinat et tentative d'assassinat, a précisé l'agence privée DHA.

Trente-trois personnes ont été relaxées et 27 ont écopé de peines de prison allant jusqu'à 20 ans de prison notamment pour "appartenance à une organisation terroriste",

En tout, 224 personnes, dont une vingtaine d'anciens généraux, étaient jugées au cours de ce procès, l'un des principaux portant sur le putsch manqué de juillet 2016.

"La Turquie vient de traduire en justice ceux qui ont participé à la tentative de coup d'Etat. Personne ne peut tuer la volonté nationale, la démocratie et personne ne peut blesser l'âme de nos martyrs. En Turquie, les droits de l'homme, le droit et la démocratie seront promus. Les juges turcs ont pris cette décision conformément à la constitution que les putschistes voulaient abolir ce 15 juillet" se félicite le ministre de la Justice, Abdülhamit Gül.

La tentative de coup d'Etat qui s'est déroulée dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016 a fait près de 250 morts, sans compter les putschistes, et des milliers de blessés.

Ankara impute cette tentative de renverser le président Erdogan à son ancien allié Fethullah Gülen, installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années.

L'intéressé, dont Ankara n'a de cesse de demander l'extradition, dément tout rôle dans le putsch manqué.

Les procédures judiciaires lancées après ce coup de force avorté sont d'une ampleur sans précédent en Turquie. Plus de 55.000 personnes ont été arrêtées lors de purges engagées après le 15 juillet.

A ce jour et sans compter les condamnations de jeudi, 3.239 personnes ont été condamnées à l'issue de 261 procès liés au putsch, et 28 procès sont encore en cours, selon des chiffres du ministère de la Justice.

Lors de l'ouverture du procès en mai 2017, des familles de victimes du putsch s'étaient rassemblées devant le tribunal, exigeant le rétablissement de la peine de mort, abolie dans le cadre de la candidature turque à l'Union européenne.

Si le président Erdogan a assuré à plusieurs reprises qu'il était disposé à la rétablir, évoquant même un potentiel référendum sur le sujet, aucune mesure en ce sens n'a encore été prise.

Selon l'acte d'accusation, plus de 8.000 militaires ont pris part à la tentative de putsch, au cours de laquelle 35 avions de guerre, 37 hélicoptères, 74 chars, 246 véhicules blindés et près de 4.000 armes légères ont été utilisés par les putschistes.

avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.