DERNIERE MINUTE

CAN-2019: Kalu, victime de déshydratation, apte à rejouer "à 100%"

L'attaquant du Nigeria, Samuel Kalu (c), à l'entraînement, à Alexandrie en Egypte, le 21 juin 2019
L'attaquant du Nigeria, Samuel Kalu (c), à l'entraînement, à Alexandrie en Egypte, le 21 juin 2019 -
Tous droits réservés
Giuseppe CACACE
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’attaquant du Nigeria Samuel Kalu, victime vendredi d’un malaise cardiaque causé par un état avancé de déshydratation, est apte à rejouer “à 100%”, a annoncé son sélectionneur Gernot Rohr mardi, à la veille d’affronter la Guinée pour la CAN.

“La très bonne nouvelle, c’est que Kalu a encore passé une IRM hier (lundi) au Caire, et que c’est 100% sûr qu’il soit apte. Il sera disponible pour le match, et a déjà commencé à s’entraîner avec le groupe”, a déclaré le technicien depuis Alexandrie.

“Nous sommes heureux parce que tout le monde ici a eu peur quand c’est arrivé”, a-t-il reconnu.

Le joueur de Bordeaux a été hospitalisé vendredi, victime de déshydratation, alors qu’il s’entraînait sous la chaleur égyptienne qui dépasse les 30 degrés.

Sans lui, les Super Eagles ont battu samedi le Burundi (1-0) pour leur entrée en lice dans la compétition.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2019 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2019 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.