Migrants : "la politique punitive" du gouvernement français pointée du doigt

Migrants : "la politique punitive" du gouvernement français pointée du doigt
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une vingtaine d'associations dont la Cimade, Médecins du monde et Amnesty International ont dénoncé mercredi la "politique punitive" du gouvernement envers les étrangers détenus dans les centres de rétention administrative.

PUBLICITÉ

En France, une vingtaine d'associations lancent un cri d'alarme contre la "politique punitive" du gouvernement envers les étrangers détenus dans les centres de rétention administrative.

La Cimade, Médecins du monde et Amnesty International font partie des associations qui ont envoyé une lettre au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

Dans ce courrier, elles évoquent des grèves de la faim, des émeutes ou des tentatives d'incendie et des suicides.

Elles demandent au ministre de faire cesser la "politique de tout enfermement", de proscrire "tout enfermement d'enfants en rétention", de protéger "les personnes malades" et de "mettre un terme aux pratiques illégales de l'administration".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En grève de la faim, Thomas Brail, l'arboriste-militant, a été délogé de son platane à Paris

Les parents de l’auteur d’une tuerie condamnés à au moins 10 ans de prison

Un citoyen lituanien est mort dans une prison au Bélarus