Bataille sur l'aide aux migrants au congrès américain

Bataille sur l'aide aux migrants au congrès américain
Par Alice Euroe et Evelyn Laverick avec AFP, Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Sans doute choqué par la dernière photo dramatique de la crise migratoire d'un père et sa fille noyés dans le Rio grande, le Sénat américain a approuvé un projet de loi pour envoyer de l'aide à la frontière avec le Mexique, une aide humanitaire de plus de 4 milliards d'euros

PUBLICITÉ

Aux Etats-Unis, des parlementaires et des candidats à la présidentielle ont tiré la sonnette d'alarme. 

Sans doute choqué par la dernière photo dramatique de la crise migratoire d'un père et sa fille noyés dans le Rio grande, le Sénat américain, sous contrôle des Républicains, a approuvé un projet de loi pour envoyer de l'aide à la frontière avec le Mexique, une aide humanitaire de plus de 4 milliards d'euros.

Juste avant, ils avaient rejeté un projet de loi de la chambre des représentants, à majorité démocrate, pour une aide financière équivalente, mais qui prévoyait d'imposer certaines restrictions aux agences américaines d'immigration.

En parallèle, le président américain Donald Trump pointe du doigt les démocrates pour leur responsabilité dans la mort de migrants à la frontière : 

"Ils veulent avoir des frontières ouvertes, mais ouvrir les frontières c'est un crime, ouvrir les frontières c'est des gens qui se noient dans les fleuves, c'est une chose très dangereuse."

Les deux chambres doivent trouver un compromis à envoyer à Donald Trump, qui s'est engagé à faire usage de son veto présidentiel sur ce dossier.

Contexte de ce bras de fer, les révélations sur les conditions de détention des enfants migrants dans les centres qui défraient la chronique aux Etats-unis.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La loi texane criminalisant l'entrée illégale sur le territoire de nouveau suspendue en cour d'appel

Trump obligé de vendre des biens pour payer une caution de 454 millions de dollars ?

États-Unis : Gaza s'invite dans la primaire démocrate du Michigan