DERNIERE MINUTE

Verts et extrême-droite : les partis qui comptent dans l'UE

Verts et extrême-droite : les partis qui comptent dans l'UE
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un mois après les élections européennes, Insiders revient sur les deux principales forces qui ont gagné du terrain lors de ce scrutin : les Verts dans plusieurs Etats membres et les partis d'extrême-droite notamment en France et en Italie. Comment expliquer leur force nouvelle ? Nos reporters apportent leur éclairage.

Avec 20,5% des voix en Allemagne, les écologistes ont enregistré un score historique lors des dernières européennes fin mai. Dans le Land de la Bavière, traditionnellement conservateur, ils ont également réalisé une percée spectaculaire.

Les nouveaux électeurs verts de Bavière

Notre reporter Hans von der Brelie s'est rendu sur place pour comprendre les raisons des nouveaux électeurs des Verts. Il y a les déçus des partis traditionnels, ceux qui sont de plus en plus sensibles à l'urgence climatique dont les conséquences sont désormais visibles au niveau local et ceux qui remettent en cause le modèle dominant de l'agriculture allemande.

Lampedusa se divise sur l'immigration

Notre reporter Valérie Gauriat est de son côté partie à Lampedusa, ville du sud de l'Italie qui a voté à 45% pour la Ligue lors des européennes. Notre journaliste a rencontré Pietro Bartolo, un médecin local, figure de l'aide aux migrants, qui vient d'être élu eurodéputé, mais aussi ses plus fervents opposants qui dénoncent l'accueil "gratuit" des migrants qui a été longtemps opéré par l'Italie. Le discours de ses sympathisants de la Ligue est largement répandu. Ils sont nombreux sur l'île à dénoncer le manque d'infrastructures et d'emplois sur place. Une situation qui alimente le soutien au parti de Matteo Salvini.

Au-delà des scores

En fin d'émission, notre productrice exécutive revient sur les enseignements à tirer de ces élections européennes avec Valérie Gauriat et Damon Embling, notre journaliste qui lui s'est rendu en Pologne pour Insiders.

Valérie Gauriat souligne que le vote en faveur de l'extrême-droite n'est pas uniquement le résultat d'un sentiment anti-immigration, indiquant que de nombreux supporters de Salvini lui "ont dit qu'ils ne sont pas tant en colère contre les migrants que contre la manière dont les responsables politiques nationaux et européens traitent la question."

Damon Embling explique pour sa part la réussite électorale de Droit et justice en Pologne de cette manière : "Ses représentants ont transformé ces européennes en bataille contre les idées libérales de l'ouest considérées comme une menace pour le mode de vie traditionnel polonais. La Pologne est un pays très catholique, donc le PiS a bénéficié de cela," dit-il tout comme du fait que "le thème de l'immigration est majeur dans le pays."

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.