DERNIERE MINUTE

L'affaire Vincent Lambert continue

Viviane Lambert à la tribune des Nations unies à Genève le 1er juillet 2019
Viviane Lambert à la tribune des Nations unies à Genève le 1er juillet 2019 -
Tous droits réservés
FABRICE COFFRINI / AFP
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'affaire Vincent Lambert va-t-elle connaitre un énième rebondissement car ce mardi les médecins ont à nouveau interrompu les traitements de ce patient tétraplégique, suite à un accident de la route, et en état végétatif depuis plus de 10 ans. Cet arrêt fait suite à la décision vendredi dernier de la Cour de Cassation d'arrêter les soins.

Depuis des années, les proches de Vincent Lambert se déchirent sur le sort de cet ex-infirmer. D'un côté son épouse, favorable à l'arrêt des soins, de l'autre ses parents, qui s'y opposent. Ils ont menacé de poursuivre les médecins en justice pour "meurtre". Lundi, la mère de Vincent Lambert s'est rendue aux Nations unies à Genève pour lancer "un appel au secours".

Plusieurs personnalités ont réagit suite à la décision de suspendre les soins. Le député proche du Rassemblement National, Gilbert Collard, a qualifié cette nouvelle d'acharnement. Avis partagé par l'ancienne ministre Christine Boutin, membre du Parti Chrétien Démocrate, qui évoque sa "honte d'être française". Le gouvernement, quant à lui, ne prend pas position. Dernière réaction en date celle du Premier ministre Edouard Philippe qui a invité à respecter ce que disent les médecins et la loi.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.