Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Migrants : l'erreur de la justice italienne

Migrants : l'erreur de la justice italienne
Tous droits réservés
Reuters
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un tribunal de Palerme, en Italie, a reconnu une grave erreur judiciaire. Un homme, emprisonné depuis trois ans, a été arrêté par erreur. Pris pour un autre Erythréen, qui se trouve au coeur d'un vaste système de traite de migrants, il a été interpellé il y a trois ans au Soudan.

Après un procès de 21 mois, le tribunal a estimé que la police avait arrêté le mauvais homme et ordonné sa libération. A l'époque, l’Italie, le Soudan et la Grande-Bretagne avaient salué sa capture comme le résultat éclatant d’une opération conjointe, et comme un coup dur à l'activité des passeurs en Afrique de l'Est et du Nord.

En attendant, Medhanie Yehdego Mered, le chef présumé du réseau de passeurs, est toujours libre. Arrêté fin 2015 à Dubaï pour détention de faux passeport, et libéré huit mois plus tard, il vivrait désormais en Ouganda.