Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Rallye Silk Way 2019 : une huitième étape longue et rude

Rallye Silk Way 2019 : une huitième étape longue et rude
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les pilotes du Rallye Silk Way 2019 ont tourné la page de la Mongolie pour cette 8ème étape 100% chinoise. Au total, 786 km à parcourir entre Bayinbaolige et Alashan, avec 327 km de spéciale. Une étape très longue, non sans conséquence pour les participants.

Dans la catégorie poids lourd, le camion MAZ de Sergey Vyazovich s'est retourné. L'équipage indemne a fait demi-tour et a parcouru environ 200 mètres avant que le véhicule ne soit immobilisé. Compte tenu de l'état du camion, le pilote a décidé de se diriger lentement vers la ligne de départ. Andrei Karginov du constructeur KAMAZ a également perdu 10 minutes aujourd'hui.

D'après les coordonnées GPS, le néerlandais Martin Van Den Brink s’est arrêté au milieu de l’étape. Pour l'heure, nous ne disposons d'aucune information sur les causes de cet arrêt. Mais une chose est sure, l'étape du jour a été exceptionnellement dure pour tous les concurrent. Dans le classement général chez les poids lourd, Shibalov est en tête, suivi par Karginov et Mardeev.

Sam Sunderland a fait une chute dans cette étape. Le leader des motos a aussi connu un problème de signal GPS, comme son concurrent Kevin Benavides. La mise à jour des données leur ont fait perdre de précieuses minutes.

à 242 km, Benavides était en tête, suivi par Van Beveren. L'Argentin a conservé son avantage et a remporté l'étape d'aujourd'hui. Dans le classement général, Sunderland conserve la tête, suivi par Luciano Benavides à 21 minutes, et son frère à 25 minutes.

Chez les voitures, Al-Attiyah remporte une nouvelle fois l'étape, suivi par Van Loon et Serradori. Jérôme Pelichet termine 5e et prend la 2ème place au classement général, suivi par Han Wei.