DERNIERE MINUTE
L'incroyable destin de la vidéo originale des premiers pas de l'Homme sur la Lune
Tous droits réservés
SOTHEBY'S, NASA

L'incroyable destin de la vidéo originale des premiers pas de l'Homme sur la Lune

Alors que l'humanité s’apprête à célébrer le cinquantième anniversaire des premiers pas de l'Homme sur la Lune, une petite histoire s'est invitée dans la grande Histoire. Petite ? Quoique... Le seul enregistrement original restant de ce moment historique a été mis aux enchères. C'est du moins ce qu'affirme la maison Sotheby's qui a procédé à la vente de trois bandes magnétiques présentées comme tel.

L'agence spatiale américaine avait décidé en 1976 de faire de la place dans ses placards. Des milliers de bandes-vidéo avaient été ainsi envoyées au rebut pour être ensuite vendues par lots aux enchères. Un stagiaire de la NASA, Gary George, s'était porté acquéreur de plus de 1 000 vidéos pour la modique somme de 218$... sans savoir, que dans ces bandes, dormait un trésor.

"Je n'imaginais pas que quelque chose de valeur puisse se trouver dans le stock que j'avais acheté", a expliqué Gary George, ingénieur en mécanique de 65 ans à la retraite vivant aujourd'hui à Las Vegas. "Je revendais pour quelques dizaines de dollars ces bandes à des chaînes de télévision qui les réutilisaient ensuite", effaçant donc ce qui se trouvait au préalable dessus.

Mais un jour, alors que Gary et son père étaient en train de sortir de sa voiture des cartons contenant une partie de ces fameuses bandes, le regard du paternel avait été attiré par une inscription se trouvant sur trois d'entre elles : Apollo 11 EVA, July 20, 1969 REEL 1.

Courtesy Sotheby's/Handout via REUTERS
Les fameuses trois bandesCourtesy Sotheby's/Handout via REUTERS

Ni une, ni deux, le père de Garry lui dit : "Si j'étais toi, je regarderais ça de plus près, je pense qu'on a quelque chose là !" Et effectivement le moins que l'on puisse dire, c'est... bingo ! Car derrière l'acronyme EVA se cache "Extra Vehicular Activity" dans le jargon de la NASA, soit en bon français "sortie extravéhiculaire". Garry met donc de côté ces trois bandes magnétiques pendant plus ...de 40 ans.

Reuters/Sotheby's
"LE" moment historique. Neil Armstrong pose le pied sur la Lune dans la nuit du 20 au 21 juillet à 3h56, heure française - Capture vidéoReuters/Sotheby's

Gary a mis un peu de temps pour visionner le contenu de ces vidéos, soit plus de 2 heures. Mais le jour où, c'est la sidération. Ces bandes contiennent, en effet, les enregistrements de l'astronaute Neil Armstrong posant son pied gauche le 20 juillet 1969 sur notre satellite et de sa "canonique" déclaration "That's one small step for (a) man, one giant leap for mankind" (Un petit pas pour l'Homme, mais un grand pas pour l'humanité / Un petit pas pour un homme, mais un grand bond pour l'humanité). Mais ce n'est pas tout, car parmi ces plus de deux heures de vidéo, se trouve aussi des images de Buzz Aldrin bondissant, en proie à la faible gravité lunaire, ou l'échange téléphonique entre les deux astronautes et le président américain d'alors, Richard Nixon, sans oublier le planter de la bannière étoilée. N'en jetez plus !

Reuters/Sotheby's
Les deux astronautes américains Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur le sol luniare, le 20 juillet 1969 - Capture vidéoReuters/Sotheby's

Le son et les images présents sur ces bandes sont celles qui avaient été diffusées par la caméra mise en place par Neil Armstrong sur le sol lunaire. Elle s'y trouve encore aujourd'hui.

NASA
La caméra, plantée par Neil Armstrong, photographiée par Buzz AldrinNASA

En 2006, la NASA, avait admis avoir perdu la trace des enregistrement originaux de l'épopée d'Apollo 11. Garry a indiqué que l'agence spatiale américaine l'aurait contacté pour lui faire une offre, mais que cela n'avait rien donné.

Garry s'est finalement résolu à vendre ses documents. La vente a été organisée par Sotheby’s le jour exact du 50e anniversaire des premiers pas de l'Homme sur la Lune, ce 20 juillet à New York. Les trois bandes magnétiques ont été vendues 1,8 million de dollars (1,6 million d'euros), soit plus de 8000 fois le prix payé en 1976 par l'ancien stagiaire de la NASA.

Toutefois, la Nasa a donné quelques précisions peu de temps après l'annonce de l'organisation de cette ventes aux enchères. Les trois fameuses bandes vendues par Sotheby’s ne seraient pas si "incroyables" que cela. L'agence spatiale américaine a effet indiqué dans un communiqué que "s_i ces bandes magnétiques sont telles que décrites dans les documents de vente_", ces dernières "ont été enregistrées à Houston à partir de la vidéo qui avait été convertie dans un format pouvant être diffusé à la télévision". La Nasa a ajouté, de plus, qu'elles "ne contiennent aucun matériel qui n'a pas été conservé".

Mais, quoi qu'il en soit, Gary va sans doute pouvoir jouir d'une retraite dorée sous les sunlights de Vegas.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.