EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

L'Iran accentue la pression sur le gouvernement britannique

L'Iran accentue la pression sur le gouvernement britannique
Tous droits réservés Reuters (αρχείου)
Tous droits réservés Reuters (αρχείου)
Par Anne-Lise Fantino
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Téhéran s'estime "responsable" de la sécurité du Golfe, alors que la crise diplomatique avec Londres s'intensifie.

PUBLICITÉ

L'Iran lance un avertissement à Boris Johnson, le jour de sa prise de fonctions comme Premier ministre britannique.

Téhéran assure qu'il protégera le Golfe, alors que la crise avec Londres reste dans l'impasse. Les autorités iraniennes retiennent toujours le Stena Impero, un tanker britannique arraisonné vendredi dans le détroit d'Ormuz , où se cristallisent les tensions depuis deux mois.

"Les Gardiens de la révolution ont courageusement et vaillamment saisi ce pétrolier britannique qui a enfreint la loi parce qu'il a refusé d'obtempérer et de se conformer aux règles", a déclaré le président iranien Hassan Rohani. "Cette opération a été réalisée avec justesse et précision. Le monde entier devrait être reconnaissant envers les Gardiens de la Révolution de maintenir la sécurité dans le détroit d'Ormuz".

Téhéran, qui retient toujours l'équipage du tanker britannique, se dit "responsable de la sécurité et de la liberté de navigation" dans le Golfe persique. Les côtes iraniennes s'étendent sur plus de 2 000 kilomètres dans cette zone.

Londres nie avoir dépêché un émissaire en Iran pour tenter de débloquer cette situation, alors qu'un navire iranien reste confisqué par Gibraltar depuis près de deux semaines.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

NO COMMENT: Ebrahim Raïssi a été inhumé dans sa ville natale de Machhad

Iran : la foule se masse à Téhéran pour les funérailles d'Ebrahim Raïssi

Les mandats d'arrêt demandés par la CPI contre les dirigeants d'Israël et du Hamas font réagir