Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Boris Johnson s'entoure de ministres eurosceptiques

Boris Johnson s'entoure de ministres eurosceptiques
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Boris Johnson l'a rappelé dès les premières minutes de son investiture : il est déterminé à sortir de l'Union européenne le plus vite possible.

Pour atteindre cet objectif, le nouveau Premier ministre britannique s'est entouré d'eurosceptiques convaincus, écartant au passage une grande partie des poids lourds de l’équipe de Theresa May.

Certains d'entre eux ont toutefois été conservés, comme l'ancien ministre de l'Intérieur Sajid Javid, nommé ministre des Finances. Un poste stratégique, surtout en cas de Brexit sans accord, qui pourrait entraîner de fortes turbulences économiques.

"Le Premier ministre a déjà défini certaines de ses principales priorités, notamment de veiller à quitter l'Union européenne le 31 octobre et à tirer parti des énormes opportunités économiques qui s'offrent à nous", a déclaré l'ancien banquier.

Dominic Raab prend la tête de la diplomatie britannique. Ancien membre du gouvernement de Theresa May, il avait démissionné l'année dernière pour marquer son opposition à la stratégie de l'ancienne Première ministre sur le Brexit.

"_Le plus important est que nous sortions de l'UE d'ici à la fin du mois d'octobre, de préférence avec un accord. mais dans tous les cas nous devrons arriver à bout de ce processus de Brexit _", a déclaré le nouveau ministre des affaires étrangères.

La très conservatrice Priti Patel obtient le poste de ministre de l'Intérieur. Cette dernière était une figure majeure des pro-Brexit, lors de la campagne en 2016

"Ce poste implique de grandes responsabilités, a-t-elle déclarée. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour assurer la sécurité de notre pays, la sécurité de notre peuple et également pour lutter contre le fléau de la criminalité que nous voyons dans nos rues."

Les ministres clés de Theresa May ont pour la plupart démissionné ou ont été poussés vers la sortie en particulier, ceux qui s'opposent à un Brexit sans accord.

Parmi eux, l'ex-ministre des Finances, Philip Hammond ou encore Jeremy Hunt, l'ancien rival de Boris Johnson pour Downing Street. Mais même certains des ministres les plus pro-brexit ont été limogés, comme Liam Fox ou l'ex-ministre de la Défense, Penny Mordaunt.