Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La Corée du Nord tire deux missiles balistiques, histoire de vexer Trump

La Corée du Nord tire deux missiles balistiques, histoire de vexer Trump
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Cela n'en finira donc pas ? Le régime de Kim Jong Un manifeste une nouvelle fois sa mauvaise humeur par une démonstration de force. L'armée nord-coréenne a tiré deux missiles balistiques de courte portée un peu après l'aube ce jeudi matin. L'état-major interarmées de Corée du Sud, premier témoin de l'incident, précise que les missiles sont partis de Wonsan, situé sur la côte orientale de sa voisine; l'un d'entre eux a parcouru environ 430 kilomètres avant de s'abîmer en mer, l'autre, qui serait d'un type différent, a effectué 690 kilomètres.

Les manoeuvres américano-sud-coréennes ne passent pas !

Les autorités sud-coréennes suivent forcément l'éventuelle évolution de la situation de très près et leur armée dit se tenir "prête à réagir". Pour Pyongyang, ces essais entendent montrer son hostilité aux manoeuvres militaires conjointes que Séoul prévoit de mener avec son allié des Etats-Unis bientôt, dès le mois d'août. Environ 30 000 militaires américains sont déployés sur le territoire sud-coréen et s'entraînent chaque année avec des dizaines de milliers de soldats de ce pays.

Les exercices en question constituent pour le Nord une véritable violation de la déclaration commune qui avait été signée par Kim Jong Un et son partenaire de négociation, le président américain Donald Trump, lors de leur sommet qui avait tant marqué les esprits, en juin 2018 à Singapour. Le 30 juin dernier lors d'une rencontre extrêmement symbolique au milieu de la zone démilitarisée qui coupe en deux la péninsule coréenne, les dirigeants avaient encore fait preuve de beaucoup d'amabilités, promettant de reprendre les pourparlers sur le programme balistique et nucléaire de la Corée du Nord... Depuis, rien !

Difficile de suivre les changements d'humeur de Kim et Trump !

La relation entre Kim et Trump, qui pourrait se résumer par "Je t'aime, je te hais !", reste ainsi on ne peut plus difficile à comprendre. Comment va réagir maintenant le président américain, avec agacement et brutalité ou au contraire avec mépris, selon son humeur du moment ? En mai dernier, le régime nord-coréen avait procédé au lancement de missiles similaires, rompant l'ambiance de détente qui tenait depuis novembre 2017, mais le chef de la Maison Blanche n'avait guère paru perturbé, estimant qu'il s'agissait de "quelque chose de très standard".