Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Hong Kong : Pékin appelle à plus de fermeté

Hong Kong : Pékin appelle à plus de fermeté
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Face à la vague de mobilisation pro-démocratie à Hong Kong, Pékin appelle à la fermeté.

Après un nouveau week-end de manifestations dans l’ancienne colonie britannique, le gouvernement chinois a exhorté l’exécutif hongkongais à réagir et à préserver la stabilité du territoire :

"Nous ne tolérons absolument aucun comportement qui porte atteinte à la souveraineté et à la sécurité nationales. Nous n’autoriserons aucune contestation du pouvoir du gouvernement central, ni de celui de la direction de Hong Kong. Le gouvernement central soutient fermement la chef de l'exécutif, Carrie Lam, qui dirige l'administration de Hong Kong et qui s'acquitte de ses tâches légales. Nous soutenons fermement la police locale dans l'application stricte de l'État de droit", a assuré le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao, Yang Guang.

Dimanche soir, des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans les rues de Hong Kong, bravant l’interdiction de manifester des autorités. Plusieurs d’entre elles se sont rapprochées du Bureau de liaison chinois, le symbole de la présence de Pékin sur l’île, avant d’être violemment réprimées par la police.

Depuis mars dernier, les Hong Kongais défilent contre le projet d’autoriser les extraditions vers la Chine et réclament le départ de la cheffe de l’exécutif local, soutenue par Pékin.

La loi d’Hong Kong autorise l’armée chinoise à intervenir sur l’île, à la demande des autorités locales. Un recours à la force « possible », selon Pékin.