DERNIERE MINUTE

Disparition de Steve : son corps retrouvé et une enquête pour "homicide involontaire"

Disparition de Steve : son corps retrouvé et une enquête pour "homicide involontaire"
Taille du texte Aa Aa

Plus d'un mois après la disparition à Nantes de Steve Maia Caniço, qui a coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre, lors de la Fête de la musique, son corps a été retrouvé lundi dans la Loire non loin de là où il a été vu pour la dernière fois.

Ce mardi matin, une information judiciaire pour "homicide involontaire" a été ouverte et l'autopsie a confirmé que le corps retrouvé était bien celui de Steve.

"L'autopsie du corps découvert hier après-midi (lundi) dans la Loire, ainsi que l'ensemble des investigations aux fins d'identification, seront réalisées dans le cadre de cette information judiciaire", a écrit M. Sennès, procureur de la République de Nantes, dans un communiqué transmis à l'AFP.

Un corps en "état de décomposition avancée" a en effet été retrouvé lundi et une autopsie a été pratiquée ce mardi matin. Elle a confirmé qu'il s'agissait bien du jeune homme de 24 ans.

En raison de son état, "l'identification est problématique (...) Pour avoir confirmation (de l'identité, NDLR), il faudra attendre les opérations de médecine légale", avait souligné le procureur.

Sur ce corps a été retrouvé au moins un bijou qui devait être soumis à la famille du jeune homme, a encore indiqué le magistrat. Selon une source syndicale, le corps retrouvé porterait "des chaînes en or autour du cou et on attend la confirmation de la famille".

"C'est un bateau Navibus (service public de transport en commun, NDLR) qui voguait sur la Loire qui a repéré le corps", a-t-on ajouté de même source. "Cette découverte est un espoir pour le deuil de la famille (...) Cela fera évoluer l'instruction en cours", a estimé de son côté Me Cécile de Oliveira, avocate de la famille du disparu.

L'IGPN exclut la responsabilité de la Police

La disparition du jeune homme de 24 ans avait coïncidé avec une intervention controversée des forces de l'ordre dans la nuit du 21 au 22 juin. Des échauffourées avaient éclaté vers 4h30 entre participants à un concert techno et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes, sur la Loire.

La Fête de la musique s'était achevée dans la confusion. De nombreux participants ont relaté avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène, certains ont chuté dans le fleuve. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit. Steve Maia Caniço, animateur périscolaire, n'a plus donné signe de vie depuis cette nuit-là. Il ne savait pas nager, selon ses proches.

Mais d'après le rapport de l'Inspection générale de la police présenté par le Premier ministre Edouard Philippe, il n'existe pas "de lien entre l'intervention des forces de police et la disparition de Steve Maia Caniço".

Le chef du gouvernement a décidé de saisir mardi "l'Inspection générale de l'administration pour aller plus loin et comprendre les conditions d'organisation de l'événement par les pouvoirs publics, mairie et préfecture, ainsi que les organisateurs privés".

La disparition de Steve Maia Caniço fait désormais l'objet d'une information judiciaire et sa famille s'est constituée partie civile.

-avec AFP-

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.