PUBLICITÉ

Un zeppelin pour surveiller la frontière gréco-turque

Un zeppelin pour surveiller la frontière gréco-turque
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le zeppelin est en phase d’expérimentation pendant un mois et peut voler jusqu’à un kilomètre autour de la base aérienne, située sur l'île de Samos.

PUBLICITÉ

C’est à l’aide d’un zeppelin que l’agence européenne de garde-frontières Frontex surveille depuis ce mardi, l’île grecque de Samos, dans la mer Egée.

Un ballon dirigeable long de 35 mètres, équipé d’un radar et d’une caméra thermique, ainsi que d’un système d’identification automatique, capable d’assurer une surveillance en permanence de la zone maritime.

Située à quelques kilomètres seulement de la côte turque, Samos est avec Lesbos et Chios, l’une des îles grecques les plus touchées par la crise migratoire.

Le zeppelin est en phase d’expérimentation pendant un mois et peut voler jusqu’à 1 kilomètre autour de la base aérienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pologne : plusieurs arrestations dans le cadre d'un complot de sabotage russe présumé

L'Autriche veut externaliser les demandes d'asile en Afrique

La Pologne va investir 2,3 milliards d'€ pour renforcer sa frontière avec la Russie et le Bélarus