Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

En Méditerranée, 164 migrants attendent de pouvoir débarquer

En Méditerranée, 164 migrants attendent de pouvoir débarquer
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils sont désormais trois navires à sillonner les eaux de Méditerranée, pour partir au secours des migrants.

Deux d’entre eux se trouvent actuellement coincés entre la Tunisie et Malte : le bateau humanitaire Open Arms, qui a secouru dans la nuit de jeudi à vendredi 69 migrants au large de la Libye.

Quelques kilomètres plus au nord, près de l’île italienne de Lampedusa, le navire Alan Kurdi, avec 40 personnes à son bord, est en quête d’un port pour débarquer.

Mais le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, a déjà signé un arrêté pour leur interdire l’accès aux eaux territoriales de son pays.

Le troisième navire, l'Ocean Viking, est affrété par les associations SOS-Méditerranée et Médecins sans frontières. Deux ONG qui avait déjà envoyé en mer l’Aquarius, avant d’être définitivement immobilisé l’an dernier.

En tout, vendredi après-midi, ce sont 164 migrants qui se trouvent à bord de navires de sauvetage et qui attendent de pouvoir débarquer.