Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les manifestants démarrent une journée de grève générale à Hong Kong

Les manifestants démarrent une journée de grève générale à Hong Kong
Tous droits réservés
REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L'attente parait interminable dans les transports de Hong Kong ce lundi matin. Les militants pro-démocratie ont déclaré une journée de grève générale. La première depuis 50 ans. Aux heures de pointe, des manifestants sont descendus dans des stations et ont maintenu les portes ouvertes pour empêcher les rames de partir. Pagaille sous terre mais aussi dans les airs puisque plus de 100 vols ont été supprimés à l’aéroport de Hong Kong. La cheffe de l’exécutif Carrie Lam a réagi ce matin et accuse les manifestants de tenter de "détruire" la mégapole asiatique. Elle a réaffirmé que le gouvernement restera ferme pour "maintenir la loi et rétablir la confiance." Si les manifestants réclament sa démission, sait qu'elle peut compter sur l'appui de Pékin

Hong Kong souffre de sa pire crise politique depuis son passage à la domination chinoise en 1997. Des affrontements violents ce samedi et ce dimanche ont marqué le neuvième week end de manifestations. La semaine dernière l'armée chinoise a diffusé une vidéo menaçante pour mettre en garde les protestataires.

La contestation a démarrée par l’opposition à un projet de loi sur l’extradition. Depuis, les revendications se sont élargies. Par son statut spécial, Hong Kong bénéficie de libertés inconnues dans le reste du pays. De plus en plus de voix s'inquiètent de voir Pékin bafouer cet accord et accroître sa mainmise sur le fonctionnement de Hong Kong.