Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le trésor de la bande de Gaza

Le trésor de la bande de Gaza
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Sous le sable, un trésor digne des collections les plus prestigieuses. À Jabaliya, des ouvriers époussettent avec précaution des mosaiques datant du cinquième siècle avant Jésus Christ. Il s'agit des vestiges d'une église byzantine découverte il y a 23 ans. Avec le monastère de Saint Hilarion, ces sites sont des témoins d'une partie de l'histoire immensément riche de la bande de Gaza.

"Le monastère de Saint-Hilarion est le reflet de la période chrétienne de Gaza, souligne René Alter, directeur des fouilles sur le site. Mais le territoire abrite aussi des sites qui reflètent la période romaine, grecque, perse, la période Umayyad, islamique, ou la période mamlouk."

Cinq millénaires d'Histoire, que les équipes de l'ONG française Première urgence internationale s'efforcent d'identifier, de restaurer puis de répertorier, grâce à une bourse de plus de 2 millions de dollars provenant du British Council.

Vaste chantier.. car à Gaza, des décennies de guerre et de tourmentes politiques ont ouvert un boulevard aux pilleurs et aux trafiquants.

Près de 10 000 objets disséminés chez les particuliers

Walid Al-Aqqad n'est pas de ceux là. Ce palestinien écume les plages et les chantiers à la recherche d'objets anciens. Dans le musée qui porte son nom : 39 ans de travail.

"J'ai acheté certaines de ces antiquités à des gens qui les collectent parce que ça me tient à coeur, raconte-t-il. Tout ce que vous voyez ici est le fruit d'efforts personnels.. Parfois, j'ai même dû puiser dans l'argent que je réservais à mes enfants."

Les colonnes, les vases, les bustes que l'on trouve chez lui font partie des cinq collections privées de la bande de Gaza. Près de 10 000 objets historiques appartiennent à des particuliers.

Ces derniers ont interdiction de les vendre. Mais depuis la prise de pouvoir du Hamas en 2007, les pillages sont courants et les autorités relativement impuissantes dans ce domaine.

"Le ministère du tourisme prévoit de construire un grand musée national pour toutes ces pièces, indique Heyam al-Bitar, archéologue palestinienne au ministère du Tourisme et des Antiquités. Mais la situation économique, politique, et le siège de Gaza, nous en empêchent."

Le palais Al-Basha, vestige mamlouk du 13ème siècle, est l'un des rares musée public de Palestine. Il a ouvert ses portes en 2010. Entre 350 et 400 pièces seulement y sont exposées.