Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le HCR réclame une solution pour les 500 migrants en Méditerranée

Le HCR réclame une solution pour les 500 migrants en Méditerranée
Tous droits réservés
REUTERS/Jon Nazca
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le navire humanitaire de l’ONG espagnole Open Arms, est toujours bloqué à moins de 50 km des cotes de l'île italienne de Lampedusa (sud de l'Italie) et compte 151 personnes à son bord.

L’organisation a demandé une évacuation urgente d’un bébé et de sa famille raison de problèmes respiratoires et attend la décision de l’Italie et de Malte, qui maintiennent leurs ports fermés.

A Rome, le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a répété "l'interdiction absolue pour ces deux navires étrangers de pénétrer dans les eaux italiennes. ".

Douze jours bloqué en mer

En mer depuis douze jours, l'organisation dénonce l'abandon de l'Europe et fait état de condition "chaque jours de plus en plus difficiles". Selon le Chef de mission de l'ONG Open Arms Ricardo Gatti, _"Il y a une très grande souffrance psychologique et une détresse émotionnelle évidente pour les naufragés, qui en plus, arrivent à bord avec leur propre souffrance." _

Demande d'asile pour les 31 mineurs à bord

L'ONG a déposé une demande d'asile pour 31 mineurs à bord auprès de l'ambassade d'Espagne à Malte. Mais le le ministre espagnol de l'Equipement José Luis Ábalos, a assuré que le capitaine du navire humanitaire n'avait " pas la capacité juridique" de déposer une telle demande. Seuls neuf migrants ont pu débarquer pour raisons médicales.

Après l'acteur américain Richard Gere qui s'était rendu à bord de l'Open Arms, c'est au tour de l'espagnol Javier Bardem de s'engager " Nous demandons publiquement à notre président Pedro Sanchez, de diriger avec l'Espagne, le pays d'origine de l'ONG espagnole Open Arms et celui de tous ses membres qui, au péril de leur vie, sauvent celle de nombreuses personnes... nous lui demandons de diriger une procédure de répartition des personnes sauvées dans les différents pays de la Communauté européenne. "

Le HRC exhorte l'Europe à agir

Ce mardi, l'agence des Nations unies pour les Réfugiés (HCR) appelle gouvernements européens à autoriser le débarquement immédiat de tous les migrants.

Car l'OPEN ARMS n'est pas le seul navire humanitaire en Méditerranée, l'Ocean Viking affrété par MSF et SOS Méditerranée, après un nouveau sauvetage d'une centaine de personne ce lundi, compte plus de 350 personnes à son bord. Ils sont désormais 507 migrants dans l'attente d'un port pour débarquer.