Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Open Arms dans les eaux territoriales italiennes

L'Open Arms dans les eaux territoriales italiennes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Après avoir erré pendant deux semaines à la recherche d'un port pour accoster, le navire Open Arms de l'ONG espagnole Proactiva voit enfin le bout du tunnel, à savoir les cotes de l'île italienne.

Selon l'agence de presse ANSA et le compte Twitter de l'Open Arms, le bateau, avec 147 migrants à bord, est arrivé dans les eaux italiennes mais pas encore dans le port.

La justice désavoue Salvini, qui ne lâche rien

Le ministre de l'intérieur Matteo Salvini continue de s'opposer fermement à cet accostage, mais le tribunal administratif de la région de Lazio n'est pas du même avis. Il a suspendu le décret pris début juin par le leader de la Ligue, qui interdit toute entrée de navires humanitaires dans les eaux territoriales italiennes.

"C'est une victoire pour l'état de droit, estime Ricardo Gatti, le chef de la mission Open Arms Proactiva. Le communiqué du tribunal affirme clairement que les décisions prises par Matteo Salvini, et signées par deux de ses ministres, sont un abus de pouvoir, et se basent sur une représentation faussée de la réalité."

Sur Twitter, dans la nuit de mercredi à jeudi, Matteo Salvini a dit avoir signé une nouvelle interdiction d'entrer dans les eaux territoriales pour l'Open Arms.

Le bateau est escorté par deux navires militaires, ce qui a été rendu possible par la ministre de la défense Elisabetta Trenta, qui fait partie du Mouvement 5 étoiles.

Un autre sujet de désaccord avec la Ligue de Matteo Salvini, au sein d'une coalition gouvernementale en plein naufrage.

Des pays de l'UE prêts à accueillir des migrants

Le gouvernement espagnol a annoncé jeudi être prêt à accueillir une partie des migrants secourus en Méditerranée par le bateau humanitaire espagnol Open Arms, à condition que soit conclu un accord de répartition entre plusieurs pays européens.

"Notre pays est disposé à participer à une répartition équilibrée des migrants accueillis sur le bateau" actuellement stationné dans les eaux territoriales italiennes, a indiqué le gouvernement dans un communiqué, expliquant travailler avec la Commission européenne et d'autres Etats-membres "pour parvenir à une solution commune, européenne, ordonnée et solidaire".

Selon Rome, six pays de l'UE (la France, l'Allemagne, la Roumanie, le Portugal, l'Espagne et le Luxembourg) sont prêts à recevoir des migrants secourus par l'ONG Open Arms.