Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Incendies en Amazonie : l'inquiétude est mondiale

Incendies en Amazonie : l'inquiétude est mondiale
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Amazonie, alors que les feux de forêts dus à la déforestations atteignent des records cette année, l'inquiétude domine parmi les tribus amazoniennes. C'est le cas des Parintintin qui vivent à Humaita, une municipalité située en plein cœur de la forêt amazonienne, dans l'Etat d'Amazonas.

"J'ai 31 ans et je pense à la prochaine génération, à nos enfants et petits-enfants. Aujourd'hui nous avons des terres qui ont été préservées mais dans 10 ou 15 ans, nous ne pourrons plus vivre comme nous le faisons maintenant. Nous ne respirerons pas le même air que celui que nous respirons aujourd'hui... nous sommes très préoccupés", explique Marcelo Parintintin, professeur.

L'Etat d'Amazonas a déclaré ce mois-ci l'état d'urgence en raison des feux de forêts. Les fumées dégagées par les incendies dans cet Etat auraient même atteint Sao Paulo située à plusieurs milliers de kilomètres et plongé la ville dans l'obscurité pendant une heure lundi.

Depuis sa prise de fonction en janvier, le président Jair Bolsonaro qui a promis d’ouvrir l'Amazonie à l'exploitation minière et à l'agriculture intensive, se heurte aux écologistes et aux tribus autochtones.

Le 13 août dernier, des centaines de femmes appartenant à différentes tribus sont venus manifester à Brasília devant le Congrès pour défendre leurs droits, la préservation de leurs terres et dénoncer la déforestation.

La mobilisation en faveur de la protection de l'Amazonie gagne désormais l'ensemble du globe. Sur les réseaux sociaux, les messages d'indignation se multiplient sous le hashtag #PrayforAmazonas, "Priez pour l'Amazonie".

Mercredi le mot-dièse #PrayForAmazonas a été la première tendance mondiale sur Twitter.