Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Entretien exclusif avec Mohammad Javad Zarif

Entretien exclusif avec Mohammad Javad Zarif
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A la veille du G7, le président français a rencontré le chef de la diplomatie iranienne. A l'issue de cette réunion, Mohammad Javad Zarif a déclaré à Euronews que les suggestions d'Emmanuel Macron pour désamorcer la crise nucléaire iranienne allaient dans la bonne direction, même s'il reste du travail à faire.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères :

"Avec le président Macron, nous avons discuté de la manière dont les États-Unis pourraient revenir pour remplir leur part du marché; et de la manière dont l'Europe et les deux autres membres de l'Accord de Vienne ainsi que le reste de la communauté internationale, peuvent respecter leurs engagements. Des engagements indépendants des États-Unis. Bien sûr, nous savons que les États-Unis ont une grande influence sur l'économie mondiale, mais d'autres pays ont également un rôle important."

Anelise Borges, Euronews :

"Votre porte-parole est allé jusqu'à dire :" Nous n'avons plus d'espoir, nous ne faisons confiance à personne, ni à aucun pays ". C'est une situation diplomatique est assez sombre. Qui sont vos amis aujourd'hui?"

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères :

"En ce qui concerne les relations internationales, nous voulons engager le dialogue avec tout le monde. Mais nous ne faisons confiance qu'à notre propre peuple, et c'est pour ça que nous avons pu survivre à 40 ans de pression extérieure. Nous allons continuer à survivre en basant notre confiance sur notre peuple. Cela ne signifie pas que nous avons une politique étrangère isolationniste. Nous sommes engagés dans notre région, nous luttons contre le terrorisme, contre les agressions régionales, et nous continuerons à jouer un rôle actif au sein de la communauté internationale. Mais au bout du compte, nous avons appris à nos dépens que nous ne pouvions avoir confiance qu'en notre peuple et en nos capacités."

L'intégralité de l'entretien est à retrouver samedi 24 août à 20h, sur Euronews et Euronews.com.