Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Judo : Krpalek profite de l'absence de Teddy Riner chez les poids lourds

Judo : Krpalek profite de l'absence de Teddy Riner chez les poids lourds
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Lukas Krpalek a profité de l'absence de Teddy Riner en ce septième jour des championnats du monde de judo. En grande forme pendant le tournoi, le Tchèque a infligé un hippon en demi finale à son adversaire, le Coréen Kim Minjong dans la catégorie des + de 100 kg.

L'autre demi-finale a donné lieu à un combat serré, entre le champion du monde 2018, Guram Tushishvili, et l'espoir des poids lourds du Japon, Hisayoshi Harasawa. Le Japonais s'impose devant son public, après avoir contré le Kosoto gari de son adversaire géorgien. Avec cette victoire, le Japonais s'assure une meilleure place sur le podium que l'an dernier : il avait obtenu le bronze.

Mais la marche était trop haute en finale. La médaille d'or échappe au Japon depuis 2003 dans la catégorie poids lourd. Le tchèque remporte la victoire dans le golden score, après 3 min 50.

"Harasawa perd face à Lukas Krpalek, donnant à la République tchèque sa première médaille d'or" pouvait-on lire dans un tweet officiel du tournoi.

Chez les Dames, dans la catégorie des plus de 78 kg, la très expérimentée Idalys Ortiz, a affronté la jeune japonaise Akira Sone en finale. Il a fallu attendre quatre minutes dans le Golden Score et une sortie de tapis de la cubaine pour que le public exulte. Cette médaille d'or, la quatrième, place le Japon en tête de ce mondial.

Le compte twitter officiel du tournoi consacre une photo aux deux champions du jour : "Krpalek écrit l'histoire ; Sone consolide la hiérarchie pour le Japon".

Le Japon s'offre même deux places sur le podium des Dames en + de 78 kg grâce à Sarah Asahina qui remporte le bronze face à la brésilienne Maria Suelen Altheman.