Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Espagne : les socialistes proposent un "pacte" à Podemos

Espagne : les socialistes proposent un "pacte" à Podemos
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, le chef du gouvernement le socialiste Pedro Sánchez s'efforce toujours de constituer une majorité pour gouverner.

En juillet, il avait bien tenté de former une coalition avec le parti de gauche radicale Podemos. Mais cela avait échoué.

Alors, aujourd'hui, changement de stratégie : il propose un "pacte" avec Podemos. En gros : vous m'apportez votre soutien au parlement, et je vous proposerai des postes dans des entreprises publiques. Mais pas de porte-feuilles au gouvernement, a-t-il précisé.

Nous avons informé Podemos de notre refus de former un gouvernement de coalition. Même si nous avons des points de convergence sur un certain nombre de sujets sociaux, il existe néanmoins de grandes divergences sur des questions nationales qu'il va falloir traiter rapidement dans les prochains mois.
Pedro Sánchez
Chef du gouvernement espagnol

Pedro Sanchez sait que le temps lui est compté : il faut qu'il obtienne la confiance du parlement avant le 23 septembre. Faute de quoi, de nouvelles élections législatives seront convoquées.

D'où cette initiative de pacte proposée à Podemos. Avec cet argument choc : "Vous n'êtes pas nos ennemis, soyez donc des alliés loyaux".

Ces derniers mois, le Parti socialiste a proposé plusieurs formules à Podemos, allant du soutien externe à un gouvernement de coopération, et même un gouvernement de coalition, ce que Podemos a rejeté en juillet. Par conséquent, nous avons estimé qu'il fallait trouver une alternative. Et la proposition que nous faisons, c'est ce 'programme commun progressiste' dans lequel une majorité d'Espagnols pourra se reconnaître.
Beatriz Corredor
Députée socialiste

La réponse de Podemos

Le chef de Podemos a déjà répondu à l'offre des Socialistes. Pablo Iglesias conditionne son soutien à une entrée de son parti au gouvernement.

REUTERS/Juan Medina/File Photo
Pedro Sanchez et le leader de Podemos, Pablo Iglesias, à Madrid (Espagne), le 07/05/19.REUTERS/Juan Medina/File Photo

Les négociateurs des deux partis doivent se rencontrer ce jeudi pour tenter de surmonter les désaccords.

- avec agences -