DERNIERE MINUTE

Brexit : en cas d'élections anticipées, qui seront les protagonistes ?

REUTERS/Hannah McKay
REUTERS/Hannah McKay
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La classe politique britannique n'a jamais été aussi divisée. Le Brexit a semé la zizanie au Parlement britannique, au point de faire perdre la majorité absolue au parti conservateur. Une élection générale anticipée, de plus en plus probable au Royaume-Uni, pourrait rebattre les cartes à Westminster.

Boris Johnson, candidat à sa succession en cas d'élection

En cas de scrutin, Boris Johnson sera candidat à sa propre succession. L'actuel Premier ministre a été choisi cet été par les députés conservateurs et les adhérents de son parti, pour diriger le pays et mettre en oeuvre le Brexit.

Le locataire du 10 Downing street est largement considéré comme un homme excentrique, fantasque et caricatural, mais également comme faisant partie du peuple malgré ses études à Eton et à Oxford.

L'ancien maire de Londres a affirmé à plusieurs reprises que sa mission était de concrétiser la volonté du peuple et de quitter l'Union européenne avec ou sans accord.

Corbyn, l'opposant de l'aile gauche

De son côté son principal opposant politique est Jeremy Corbyn. Le leader du parti travailliste est un personnage controversé issu de l'aile gauche de sa formation politique. Peu apprécié par le députés de son camp, il jouit d'une forte popularité chez les militants travaillistes.

Cet ancien représentant syndical est très critique envers Israël. Son parti a été accusé d’antisémitisme sous sa direction. Jeremy Corbyn est également eurosceptique, mais il exclut une sortie de l'UE sans accord avec Bruxelles.

Les autres partis

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon ne sera probablement pas candidate pour devenir députée à Westminster. Mais son parti, le SNP Écossais, devrait chercher une alliance avec les travaillistes, éventuellement en échange d'une promesse d'un deuxième référendum sur l'indépendance de l'Écosse.

La libérale-démocrate Jo Swinson, pro-européenne n'a pour sa part que peu de chance de remporter le scrutin. De son côté, Arlene Foester, à la tête du parti nord irlandais DUP était l'alliée de l'ancienne Première ministre Theresa May, qui avait perdu sa majorité absolue au Parlement. Mais son influence devrait être limitée en cas de scrutin, sachant que Boris Johnson jouit d'une forte popularité d'après les sondages.

Enfin, le dirigeant du parti Brexit, Nigel Farage est prêt à se lier à l'actuel Premier ministre si celui-ci met en oeuvre un Brexit dur, sans accord avec l'UE.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.