EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les migrants de plus en plus nombreux à tenter de traverser la Manche, par peur du Brexit

Les migrants de plus en plus nombreux à tenter de traverser la Manche, par peur du Brexit
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les migrants sont de plus en plus nombreux à tenter de traverser la Manche, par peur du Brexit : en deux jours plus de 100 personnes ont été interceptées en mer, elles craignent que le Brexit ne leur ferme définitivement les portes de la Grande-Bretagne.

PUBLICITÉ

Les migrants sont de plus en plus à tenter la traversée de la Manche, pour rejoindre l'Angleterre. Hier, ce bateau a intercepté deux petites embarcations transportant 21 migrants. Les plus désespérés tentent de traverser à la nage le détroit large d'une trentaine de kilomètres en son point le plus étroit.

La veille à Douvres, ce sont 86 migrants, l'un des chiffres les plus importants pour une seule journée, qui avaient été interceptés par la police des frontières. Depuis janvier, 1.450 migrants ont tenté de traverser la Manche selon les autorités maritimes françaises, contre 586 en 2018.

Tous espèrent trouver un avenir meilleur en Grande-Bretagne.

La traversée tant attendue, ils la préparent dans ce camp improvisé, à Grande-Synthe, dans le nord-ouest de la France, face aux côtes anglaises.

Lingard a 10 ans, il est Iranien : "Nous avons essayé de traverser la Manche avant hier mais on a pas réussi. Notre petit bateau a chaviré parce que l'eau est rentré dedans. Alors on a fait demi-tour. C'était impossible à cause de la météo. "

Ahmed Hamza Ahmad est Irakien : "Tout le monde le dit -et ça stresse les étrangers qui sont ici- que si l'Angleterre quitte l'Union européenne, on ne pourra plus la rejoindre, ni par camion ni par bateau. Et que les Britanniques vont nous tirer dessus avec leurs pistolets."

La Grande-Bretagne vit une période de grande tension politique depuis l'annonce du Brexit, et ce référendum de 2016 où la question migratoire avait été très présente.  

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Paris et Londres se coordonnent pour "juguler" les traversées de la Manche

Des embarcations interceptées dans la Manche

Royaume-Uni : Rishi Sunak annonce la tenue d'élections générales le 4 juillet